Cours logistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2221 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
Dossier 2
-------------------------------------------------
Les différentes dimensions de la logistique
-------------------------------------------------

Dans l’entreprise, les flux peuvent être physiques (ou flux matières) ou flux d’information (ou flux administratif) les flux physiquessont très dépendants du produits et bâti autour de fonction technique (étude, méthode, fabrication, contrôle, emballage et conditionnement)
Les flux d’informations sont peu dépendants du produit et bâtie autour des fonctions

> Direction
> Commerciale
> Finance
> Compta
> Ressource humaine

Source méthode : permet d’adapter les produits
La logistique d’aujourd’hui estcentrée sur la gestion croisée de ces deux types de flux et de ce fait intervient sur l’ensemble du cycle d’exploitation (achat, production, distribution)

Au paravent, c’est la conception traditionnelle de la logistique qui prédominait avec la gestion des stocks. La logistique dans les entreprises est une fonction récente (20ans)

I) Gestion des stocks et des approvisionnements

Lesstocks apparaissent souvent comme un mal qu’on voudrait se libéré. Toutes fois, ils ont un rôle indispensable tout au long de la chaine fournisseurs, entreprises, clients

Une entreprise peut géré l’ensemble des stocks. (ex : Hypermarché, on a que des produits fini => que ce type de stocks à géré pas de produit industriel)
Le cout d’achat du produit n’est rien par rapport au prix d’achat. Lecout de la logistique vaut 25 à 30% du cout final d’un produit
Cause, augmentation du prix du baril.

On distingue différents types de stocks :

> Matière première
> Produits semi-finis
> En cours de fabrication
> Produits finis

Les stocks immobilisent souvent des moyens financiers importants. L’objectif => avoir moins de stocks possibles sachant qu’il faut un stockminimum pour pas être en rupture. Il faut maintenir un seuil acceptable, le niveau des services pour lequel le stock considéré existe tout en recherchant à obtenir un niveau de stock le plus faible possible compatible avec l’objectif précédent.
Selon la chaine des différents stocks, on n’a pas les mêmes responsabilités. La notion de risque n’est pas un « désastre » selon ou on se trouve dans lesdifférents stocks.

Cette gestion des stocks impliquent différents types d’opérations.
> Le magasinage des entrées, sorties et stockages des articles
>La tenue d’un fichier permettant d’enregistrer les mouvements de stock
> L’imputation dans la compta des entrées, sorties, enregistrement
> Le classement du stock en catégorie, pour optimisé le niveau du stock on peut utiliser unmodèle théorique.
=> La méthode de Wilson
Qui permet de déterminer la quantité optimale de produit à commander à un fournisseur ou quantité économique

Quantité économique =

N : Nombre annuel de produits (au sens large) commandés
L : Cout de passation des commandes (y compris charges directs et indirectes)
A : Prix du produit
T : Taux de passation du stock

II) Gestion desstocks et de la production

Depuis quelques décennies la conception de la gestion stock a augmenté. En effet, depuis la remise en cause de la production de masse et l’émergence du concept de satisfaction des besoins clients, la gestion des stocks repose sur des stocks de plus en plus réduit. Il devient donc impératif de géré au mieux ces stocks dans le cadre de la gestion de la production d’oùl’émergence de méthode de gestion de production orienté dans ce sens.

1) Plan directement de production (PDP)

C’est un concept de gestion de production qui vient des Etats-Unis qui met en évidence deux types fondamentaux de besoins :

> Besoins indépendants entre eux. Ils sont principalement constitués par les commandes en produits finis et pièces de rechanges. Les prévisions des...
tracking img