Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1122 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
JACQUES CARTIER

Jacques Cartier est né en 1491, à Saint-Malo. Il s'est marié en 1520, avec Catherine des Granches, la fille du connétable.

* 1er Voyage (20 Avril 1534 - 5 Septembre 1534)

Avant d'être présenté au roi François 1er, jacques cartier est un marin. En tant que mousse, matelot, puis maître pilote, selon les récits, ilconnaît le portugais, et aurait déjà navigué jusqu'au Brésil et en Terre Neuve. Il sera promu capitaine de bâteau, mais sans le concours de Jean Le Veneur de Tillières (alors Grand Aumonier du Roi, et originaire de la région) qui l'appuie auprès du roi. Le roi souhaite que découvrir de nouvelles terres, faire siens de nouveaux territoires, et s'octroyer les richesses. Cependant, il charge égalementJacques Cartier de découvrir un passage par le nord-ouest, et de trouver la route maritime qui permettrait alors à la France de joindre les Indes et réduire les intermédiaires.
Le départ a lieu le 20 Avril 1534, de Saint-Malo. Le roi a mis à sa disposition deux navires et 61 hommes. Terre-Neuve est en vue au bout de vingt jours de navigation. Les deux navires s'engagent plus à l'ouest, et croisentquelques îles. Le 29 juin, il découvre l'île du Prince Edouard. Le 14 juillet, il entre dans la baie de Gaspé, à l'extrémité Est de la péninsule de la Gaspésie, où il séjourne jusqu'au 25 et noue des relations avec les autochtones, des Iroquois, à Stadacona. Le 24 juillet, plaçant une croix en ces lieux, il déclare ainsi prendre possession du territoire. Le chef de la tribu, accompagné de sonfrère et ses fils, viennent à côté de l'embarcation pour tenter d'effrayer les occupants, mais il est fait prisonnier. Jacques Cartier décide de le rassurer, de prendre deux fils pour en faire des interprètes. Il quitte la baie le 25, et longe les côtes d'Anticosti jusqu'au 29 juillet. Puis repart vers le détroit de Belle-Isle. Il arrivera à Saint-Malo finalement le 5 septembre 1534, avec à son bordles deux indiens Iroquois. Il aura découvert de nouvelles terres, de nouveaux gens avec qui, il a noué des relations. A son retour, il n'a pas trouvé l'or, ni le passage du Nord-Ouest. Mais le roi François 1er lui accorde 3000 livres pour achever sa mission.

* 2ème Voyage (19 Mai 1535 - 16 Juillet 1536)

Fort de son expérience du premier voyage, Jacques cartier sera cette fois, à la têtede trois navires (la “Grande Hermine”, la “Petite Hermine” et l'”Émérillon”) et de 110 hommes, il quitte Saint-Malo le 19 Mai 1535. Mais, le voyage est difficile, et dure près de cinquente jours. Puis il fait escale dans une baie qu'il appelle Saint Laurent (futur Sainte Geneviève). Le nom sera d'ailleurs étendu au golfe et au fleuve. Le 13 août, il prend connaissance, grâce à des indigènes, de lagéographie du pays. Il apprend également qu'il existe un passage fluvial très large, qui va en se rétrécissant, mais dont on ne connaît pas la source. Optimiste quant-à l'issu du voyage, Cartier utilise ces indications et part à la recherche du passage.
Tout en remontant le fleuve, et observant les rives, il remarque un passage sur la droite, passage dit du Saguenay, qui permettra d'accéder àdes ressources en cuivre. Il arrive à Stadacona (futur Québec) le 7 septembre. Les indiens interprètes complotent à l'insu des français, il la quittera le 19 septembre. Il remonte à nouveau le fleuve, et arrive à Hochelaga (futur Montréal) le 2 octobre 1535. Les indiens lui indique par signe les difficultés qui l'attendent au delà. Le navigateur rebrousse le chemin. De nouveau rendu à Stadacona, ilretrouve Donnacona. Les relations sont à présent tendues, malgré les apparences d'une bonne entente. L'hiver rigoureux que subissent les équipages, est aggravé par une épidémie de scorbut, celle-ci tuera 25 français. Quand il décide de repartir pour la France, il doit abandonner la “Petite Hermine”, par manque d'hommes pour le manoeuvrer. Le 6 mai, il quitte les terres canadiennes avec à son...
tracking img