Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (374 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les yeux d’Elsa
Les 5ème et 6ème quatrains proposent un nouveau système d’images autour du motif de l’étoile, d’abord allusivement avec la crèche (vers laquelle l’étoile guida les rois) puisexplicitement dans le 6ème quatrain : firmament, astres, gémeaux (la constellation) ; pour une humanité « endeuillé(e) », «  dans le malheur », au milieu des « hélas », l’étoile (les yeux) est porteused’espérance (naissance du Christ). La forme des yeux constitue une nouvelle voûte (un firmament), l’ancien étant imparfait et insuffisant : «  trop peu d’un firmament ».

Les deux quatrains suivantsparaissent plus personnels et lyriques : ils disent l’inquiétude, l’angoisse, et la condition de l’homme amoureux, une condition faite de doute : la femme paraît énigmatique et capable d’ensorceler : « jene sais si tu mens », « leurs secrets gémeaux », «  cachent-ils des éclairs … » ; les vers 31 et 32 ,avec l’image du filet et des allitérations nombreuses et sensibles, viennent compléter de manièregrandiose et douloureuse (le ciel constellé du mois d’août / la mer/ la mort ) l’image d’un homme dont le destin est lié aux yeux.

Le 9ème quatrain chasse les doutes exprimés précédemment etmontre un poète aventurier, conquérant, prométhéen (Prométhée est le titan qui alla ravir le feu aux dieux pour le donner à l’humanité) : « j’ai retiré … j’ai brûlé …. » Le thème est celui de l’énergie(le feu , la radioactivité) que le poète va conquérir dans les yeux d’Elsa . , pour le donner à l’humanité par l’écriture de son poème. Le quatrain se termine par un éloge hyperbolique et enthousiaste(rythme ternaire) .

Le dernier quatrain est sensiblement différent par l’énonciation et le genre : il s’agit d’un récit (« Il advint qu’un beau soir … ») et le personnage est nommé (3èmepersonne).
Ce récit de naufrage est une allégorie de ce que connaît l’humanité mais dans ce naufrage collectif, le poète trouve un secours dans les yeux d’Elsa : l’alexandrin ternaire et la répétition...
tracking img