Crise economique actuelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (355 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
VOICI LES PRINCIPALES COZ DE LA CRISE ECONOMIQUE : les syndicats confrontés à la Mondialisation, la technologie et les banques relais. Les syndicats ont eu leur necessité au 19° siecle car alors lepatronat était abusif. Mais cela fonctionnait tant que les pays n'échangeaient pas trop et que les coûts salariaux n'étaient pas tres différents d'un pays a l'autre. Mais quant le salaire d'unesecrétaire en France représente avec les charges celui de 50 secrétaires en Inde, cela peut payer un abonnement téléphonique: les call centers en sont une démonstration. La mondialisation, via divers accordsdont les principaux sont le GATT et l'OMC, visant justement a gommer les disparités humaines et permettre aux plus pauvres de s'enrichir, bien sur pour consommer, mais aussi limiter la concurencesociale donc les délocalisations. A ce jour, c'est le parent pauvre, mais quand même les chinois commencent a revendiquer et même si ici on ne s'en rend pas compte, dans plein de pays ça avance drôlementces temps ci et c'est sans doute aussi une raison des terrorismes féodaux. La technologie aussi, devenue moins chere, favorisant l les échanges et ta question le démontre: sans le web, sans YQR,comment aurais tu connu ma réponse. Enfin les banques. Ces marchands de pognons sont des super ingénieurs qui savent vendre du credit, de la dette, ton père et ta mère. Autrefois une banque ne prétaitqu'une partie de ses dépôts et se garantissaient en cas de crise. L'ingenierie a été pouss"e trés loin ces dernieres années, mais je crois que ce ne sont pas les techniques qu'il faut contester, ce sontles "joueurs"! Tous ces effets conjugués font un monde nouveau qu'aurait du mal a reconnaitre nos anciens. Ce sont donc les rattrapages de niveaux qui profitent actuellement aux pays les plus pauvres,les organisations pas assez mondialisées qui sont responsables a commencer par les syndicats, et les exces bancaires issues de la crainte de ces nouvelles techniques et des abus de ceux qui les ont...
tracking img