Culture et socialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1623 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Question de synthèse étayée par un travail préparatoire

THÈME DU PROGRAMME : culture et socialisation

I. Dossier documentaire

Document 1 :

Les formes que prennent l’expression de la beauté semblent en partie universelles mais également en grande partie culturelles. Selon la théorie de Darwin, la perception de la beauté est universelle et innée car influencée par des élémentsphysiologiques et non pas cognitifs. Elle est un marqueur, un signal de santé physique. Les critères universels de beauté et donc de santé sont : symétrie du visage, apparence générale, rapport hanche-taille, jeunesse. Les femmes rechercheront inconsciemment une organisation de ces traits communiquant l’image d’un homme puissant pouvant pourvoir à leurs besoins et à ceux de la descendance. Les hommes, eux,valoriseront un corps féminin ayant la capacité de transmettre son capital génétique et donc qui aura la meilleure capacité d’enfanter.
Néanmoins, un grand nombre de travaux montrent que l’idéal corporel est façonné par la culture. Par exemple, le désir de minceur ou la stigmatisation de l'embonpoint n'est pas universel. Les corps minces appréciés dans les cultures occidentales le sont moins enAfrique ou en Polynésie. Jusqu'à des temps récents, dans des pays non-occidentaux, on a considéré la rondeur comme attirante et associée à la fertilité. Dans certaines cultures, l’obésité est considérée comme une caractéristique sexuelle d’attraction et dans quelques cultures africaines, les jeunes filles sont gardées à la maison avant le mariage pour les engraisser. Dans la culture aztèque, lestrabisme convergent était considéré comme un élément d’attrait du visage, alors qu’il n’est pas apprécié en Occident .
La mondialisation des moyens de communication (télévision, internet, cinéma, etc.) joue un rôle de plus en plus important sur l’uniformisation progressive des idéaux corporels. Néanmoins, les idéaux de beauté féminine restent encore différents d’une culture à l’autre et sontobjets d’enjeux sociaux et politiques montrent qu’en Indonésie, les deux ethnies officielles (les malaises et les chinoises) expriment des idéaux différents. Dans un contexte fortement communautariste, où deux ethnies majoritaires coexistent officiellement, on observe d’une part un modèle de beauté centré sur la transparence et le naturel et d’autre part un modèle de beauté sophistiquée.

Source :Soins de beauté pour dire son ethnicité, Sondes ZOUAGHI, Ina BEJI BECHEUR

Document 2 :

L’Histoire s’inscrit dans les corps féminins. (…)
Au Moyen Âge, les privations alimentaires accompagnent la spiritualité et s'opposent à la peur de l'enfer. Les représentations des miniatures de Van Eyck ou de Van der Goes nous montrent des corps féminins effilés, maigres et « désérotisés ». Le corpshumain, créé par le Divin et sans existence autonome, doit rester du ressort du théologique. Le corps des femmes médiévales représentées est émacié, désincarné, sans vie réelle. (…) . À la Renaissance, les règles théologiques s'assouplissent et la philosophie antique revient à l'honneur. Les canons de beauté du corps féminin évoluent parallèlement : la femme doit être jeune, belle et saine pour pourvoiraux besoins de fécondité et de perpétuation de l'espèce. (…). La peau doit être blanche, car le bronzage est une caractéristique associée aux pauvres travaillant en plein air. Aux XVIIe et XVIIIe siècle, les rondeurs sont à la mode. Rubens et Girodet aiment à peindre des femmes épanouies aux attitudes très sensuelles. Comme le note Gilles Boëtsch, écrivain français et expert sur le sujet, lestransformations du régime alimentaire permises par les révolutions agricoles et l'industrialisation vont se répercuter sur les morphologies. Le corps bien nourri des femmes signe la prospérité et ouvre des promesses de volupté. (..)

Le XXe siècle voit l’apparition du concept des vacances et avec lui toute une esthétique : corps épilés, bronzage incontournable et surtout dictature de la minceur....
tracking img