Cyclones

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
LES OURAGANS...

... Les "vents" de la mer

[pic]
QU'EST-CE QU'UN OURAGAN?
 [pic](image de l'ouragan Félix, 13 août 1995)
 C'est un cyclone d'origine tropicale, d'une violence extraordinaire. Mais ce n'est pas le plus gros cyclone; certaines tempêtes extra-tropicales sont plus étendues. Ce n'est pas le plus furieux; les tornades sont plus intenses. Cependant, à grande échelle, c'est latempête la plus destructrice en force et en étendue. Il provoque d'énormes raz de marée (vagues de 10 à 12 m en moyenne) et les vents forts déracinent les arbres et arrachent les toits des maisons.
 À l'origine, pour créer un ouragan, il faut 3 choses que les Tropiques peuvent fournir:
• une accumulation de chaleur (large zone d'eau chaude),
• une accumulation d'humidité (air chaud ethumide),
• une absence de vent en altitude (ou des vents en altitude de même direction que les vents en surface).
Un ouragan peut être vu comme une immense machine à convertir la chaleur des océans tropicaux et de l'atmosphère des Tropiques en vents et vagues. Mais heureusement, ce ne sont pas des machines efficaces: seulement 3% de toute l'énergie disponible est convertie.
[pic]
FACTEURSMÉTÉO NÉCESSAIRES À LA FORMATION D'UN OURAGAN:
• la température de l'océan doit être au moins de 26,5C;
• la présence d'une dépression tropicale;
• la présence de rigoureux cumulus (Cu) ou cumulonimbus (Cb);
• l'absence ou peu de variation de la vitesse du vent avec l'altitude;
• une quantité suffisante d'humidité dans la troposphère;
• les latitudes doivent se situer entre5 et 8 degrés;
et plus météorologiquement:
• convergence dans les bas niveaux au-dessus de l'océan;
• divergence dans les hauts niveaux.
[pic]
FORMATION:
 Le soleil de plomb frappe l'océan jour après jour et l'air devient ainsi très chaud. Cet air chaud et humide (au moins 26C) s'élève au-dessus de la mer et, au fur et à mesure qu'il est forcé de prendre de la hauteur, il estremplacé à la base par de l'air plus frais qui souffle, en formant une spirale vers le centre de la dépression. Cet air, en devenant instable, provoquent la formation de nuages. (On dit que le coeur d'un ouragan est constitué d'une grande quantité de cumulonimbus et de nimbostratus, justement les nuages qui amènent la pluie et l'orage.) Plus il y a d'humidité et plus il y a de chaleur, plus il y ad'orages et plus la zone devient perturbée. Des courants d'air ascendants et descendants se promènent et la perturbation forme une colonne dans laquelle il y a beaucoup de brassage. Sous la colonne, la masse d'eau chaude continue de chauffer l'air et de le rendre instable.
 Dès qu'il touche la terre ferme (ou qu'il se déplace sur des eaux plus froides), l'ouragan est coupé de sa source de chaleur etd'humidité (les eaux de la mer) et c'est à ce moment que son stade de dissipation débute.
[pic]
PRÉVISION DES OURAGANS
[pic](image de l'ouragan Andrew, 24 août 1992)
 Les ouragans n'obéissent à aucune loi; il est donc très difficile de prévoir avec exactitude leur point d'impact. Le brassage de l'atmosphère est complexe, l'interaction est grande et on en a encore beaucoup à apprendre sur laformation des ouragans. Au Centre des ouragans à Miami, on observe le phénomène avec des images satellites, mais aussi grâce à des avions de reconnaissance qui vont au centre des ouragans.
On peut toutefois prévoir l'approche d'un ouragan, lorsque les nuages se comportent de la façon suivante. Si, en provenance de l'est, on remarque la présence d'une couche de cirrus (Ci) parfois assez épaisse quienvahit le ciel et que graduellement, viennent les cirrostratus (CS) puis des altostratus (AS) qui s'épaississent on peut dire qu'un ouragan s'amène. (On doit noter que les AS proviennent de l'éjection d'humidité, au niveau moyen, par des cumulus congestus qui donnent des averses dont l'intensité augmente avec leur proximité de l'ouragan.)
[pic]
PRÉCIPITATION ENTOURANT UN OURAGAN:
 Autour de...
tracking img