Defaut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6409 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mars 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
SEANCE N°7

Les conditions favorables à une communication de qualité

Pour limiter toute déperdition à travers les différentes étapes du processus de communication.il est indispensable que tous les acteurs de ce processus respectent un certain nombre de règles.

Les règles à respecter par les deux partenaires :

Les partenaires veilleront :

-à analyser la situation decommunication à laquelle ils doivent participer (interlocuteur, message, effet retour attendu),

-à vérifier que l’interlocuteur se situe dans le même cadre de référence, celle-ci sont extérieures à la communication.

Les règles propres à l’émetteur :

L’émetteur tient à :

- choisir, pour transmettre le message, un canal et un code adaptés,

-éliminer tous les bruits(techniques en particulier) qui risquent de perturber la transmission du message.

- favoriser, observer et surveiller les réactions du récepteur pendant et après la transmission du message.

Les règles propres au récepteur :

Le récepteur s’efforcera à :

- Pratiquer l’écoute active.

- Observer la communication non verbale de l’émetteur qui porte aussi un sens.- Prendre des notes si le message et oral

- Reformuler le message

- Poser des questions

- Se méfier des préjugés et des habitudes en évitant le conformisme ou le déterminisme (se situer au belvédère).









SEANCE N°8


Les critères d’efficacité d’une communication

OBJECTIF : Déceler les critères d’efficacité d’une communication.

PLAN: 1) Lescritères de fond.

2) Les critères de forme 



L’appréciation d’une communication, qu’elle qu’en soit la forme, doit porter à la fois sur le fond qui est le contenu du message et sur la forme que revêt ce message.

1) Les critères de fond :

Une communication efficace qu’elle soit écrite ou orale ne doit contenir que les idées utiles au message, car il y a souventdes idées à ne pas exprimer, qui ne peuvent nuire au passage de la communication.

Par ailleurs, les idées retenues doivent être présentées dans un ordre logique et adapté à la situation de communication afin que le message conserve sa clarté et sa force.

2) Les critères de forme :

Afin de produire une communication efficace, l’émetteur doit choisir la forme la mieux adaptée à lasituation de communication en général et au récepteur en particulier, et ce en choisissant le code adéquat.

Si la communication est écrite, l’efficacité dépend de :

➢ La langue écrite utilisée : vocabulaire adapté, tournures (styles) de phrase et ton employé.

➢ La présentation matérielle : papier utilisé, police, taille, dessins et graphiques.



Si la communication est orale,l’efficacité se mesure à partir de :

➢ La langue orale utilisée : vocabulaire adapté, tournures (styles) de phrase et ton employé.

➢ La voix qui favorise le passage du message.

➢ Le paralangage qui complète et explique la parole.







SEANCE N°9

Les écrits professionnels

OBJECTIF : Déceler les moyens de la communication interne

PLAN: IntroductionI) les écrits professionnels

A) les notes

a) la note de service

b) la note d’information

Introduction :

On qualifie de communication interne tous les échanges d’informations qui ont lieu entre les membres d’une entreprise par le biais d’un ensemble de moyens à savoir le journal interne, les notesde service et d’information, le compte rendu, le rapport et les réunions.

Malgré le développement des nouvelles technologies d’informations et de communication, les écrits gardent une place prépondérante.

I) les écrits professionnels

A) les notes :

La présentation de la note ne s’inscrit pas dans un cadre rigide et normalisé. Elle est...
tracking img