Des cannibales de montaigne

Pages: 5 (1002 mots) Publié le: 28 juin 2012
Le cannibalisme, entre humanité et inhumanité

1. Montaigne adopte un mode de raisonnement inductif (Il part des exemples concrets, de ce qui a été observé pour tirer l’idée générale) : après avoir fait le récit des combats entre peuples sauvages, il en vient progressivement à l’énoncé de sa thèse. Ainsi, le récit du rituel cannibale amène Montaigne à un constat paradoxal : « Ce n’est pas,comme on pense, pour s’en nourrir […] : c’est pour manifester une très grande vengeance. » Refusant de réduire les violences de ces peuples à des actions barbares, à une sauvagerie animale, l’auteur leur confère une dimension symbolique et morale : la pratique de l’anthropophagie est faite pour se venger de l’ennemi et donc anéantir sa puissance par ingestion de sa chair, ce qui le fait disparaitretotalement et l’assimiler au vainqueur et par souci de la cohésion sociale puisque le rituel est effectué entre amis.

2. En recourant à Chrysippe et à Zénon (l. 32-38), Montaigne en bon humaniste qui pense à partir de ce qu’ont pensé les Anciens donne une légitimité à sa thèse. Ce procédé est courant à la Renaissance : la référence aux auteurs antiques permet d’assurer la validité d’un proposqui ne doit pas émaner d’une simple personne mais doit trouver sa source dans une tradition littéraire. Grâce à l’utilisation de cet argument d’autorité, Montaigne démontre que l’anthropophagie est une pratique humaine qui a existé avant la découverte des cannibales brésiliens.

3. L’auteur décrit l’acte cannibale de la ligne 5 à la ligne 14. Après avoir constaté la violence des combats entrepeuples sauvages (l. 1-5), Montaigne relate les différentes étapes menant à l’exécution des prisonniers. Le lecteur apprend que ces derniers sont accueillis (« Après avoir longtemps bien traité leurs prisonniers », l. 6-7), avant d’être assaillis des coups de la communauté. Le massacre des prisonniers, pour être brutal, n’en suit pas moins un protocole précis et rigoureux : loin d’être un acte dictépar un besoin vital, il s’agit d’un rituel social (« une grande assemblée » se réunit ; s’ensuit le partage de la victime entre tous les cannibales). Montaigne bien qu’il ne soit pas ethnologue, qu’il n’ait pas étudié les mœurs de ces peuples sur place propose une interprétation de leur comportement qui montre que le cannibalisme est complètement intégré à une pratique sociale pensée et donc pasinhumaine : neutralisation de la force de l’ennemi par « une grande vengeance », renforcement de la solidarité et de la cohésion du groupe par une fête et un repas commun et même par un envoi de la chair aux amis absents.

4. Dans les sociétés grecque et romaine, le barbare est l’étranger (< barbarus celui qui ne parle pas la langue grecque et qui fait une sorte de bruit désagréable avec sabouche)). Dans cet extrait « Des cannibales », Montaigne remet en question l’opposition traditionnelle entre société civilisée et société barbare. Selon lui, la barbarie est un vice présent aussi bien chez les peuples sauvages que chez les Européens : « Je ne suis pas fâché que nous soulignions l’horreur barbare qu’il y a dans une telle action, mais plutôt du fait que, jugeant bien de leurs fautes,nous soyons si aveugles à l’égard des nôtres. » (l. 24-26.)La métaphore de l’aveuglement souligne bien qu’il est difficile de voir les défauts de sa propre culture. L'on voit alors que la confrontation avec l'Autre lui permet surtout de s'interroger sur sa propre culture et d'en dénoncer les failles, la violence.

5. Montaigne insiste sur le caractère déroutant de la guerre entre les cannibales. Àla ligne 4, il introduit son point de vue par le biais d’un modalisateur : « C’est une chose étonnante que la dureté de leurs combats. » Montaigne procède d’ailleurs à un éloge de la bravoure ( Ils ne connaissent ni la déroute ni l’effroi) et de l’ingéniosité des Indiens ( vont nus mais fabrique des armes avec les éléments de la nature) sans pour autant les excuser de leur brutalité. Plus...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Des cannibales de montaigne
  • Des cannibales de montaigne
  • Les cannibales de montaigne
  • Des cannibales montaignes
  • Des cannibales, de montaigne
  • "Des cannibales" montaigne
  • Des cannibales de Montaigne
  • Les cannibales, Montaigne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !