Desordre et injustice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3809 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
"Faut-il préférer le désordre à l'injustice?"

Lorsque Goethe a dit "Je préfère commettre une injustice que de tolérer un désordre », il présuppose que l'injustice puisse être préférée à tout désordre. Soulevant indirectement, à travers cette affirmation, le problème de la justice, il pose un véritable dilemme moral pour les hommes et les sociétés.
Le désordre, de dés-(qui indique laprivation) et de ordre du latin ordo (qui signifie ordre et succession), est l'absence d'ordre et correspond à un éloignement de la raison: dans ses formes les plus extrèmes, le désordre peut aboutir à la mise en place de régimes totalitaires voire anarchiques.
L'injustice, du latin injustitia, est un manque au droit de chacun, un manque de sa reconnaissance et de son mérite. Elle renvoieà la transgression du droit et des lois donc de la justice. La justice, déterminant les droits et les devoirs de chaque citoyen au sein de l'Etat, l'injustice est une menace pour la liberté des hommes.
Peut-on, pour maintenir l'ordre, justifier l'injustice? Dans quels cas est-il préférable, nécessaire de le faire? Les notions d'injustice et de désordre, ne sont-elles pas plus liéesqu'opposées?
Ainsi, bien que désordre et injustice semblent plus liés qu'opposés, préférer le désordre à l'injustice est favorable au rétablissement de la justice et contre l'évolution des sociétés. Cependant, il semblerait que choisir de ne pas préférer le désordre à l'injustice soit justifiable dès que le désordre peut rapidement mener à l'arnarchie.

Bien que Goethe oppose les notionsd'injustice et de désordre dans sa proposition, les deux notions sont plus lièes qu'il n' y semble.
Désordre et injustice semblent s'opposer par leur domaine de définition: l'injustice est un désordre par rapport à la justice, par rapport au droit voire à des lois morales, alors que le désordre n'est pas déterminé par un domaine particulier: ici il devient une réalité en soi, un absolu.Cependant, injustice comme désordre sont des notions conceptuelles, qui en ce sens, sont purement subjectives: il appartient à chaque individu de se faire sa propre opinion du désordre comme de l'injustice, selon les moeurs et les traditions de sa culture. En revanche, il semblerait qu'il y ait une plus grande part de subjectivité dans l'injustice que dans le désordre: le désordre, se limite à destraditions propres à chaque état, alors que l'injustice, lorsqu'elle est morale, peut rapidement prendre des dimensions personnelles voire sentimentales, ce qui lui confère une dimension doublement subjective. Ainsi, le désordre serait plus proche du domaine de la raison et l'injustice, de celui des sentiments.
On parlera de l'injustice, avant tout morale, puisqu'il y a une justice que l'hommene saurait expliquer, une justice qui lui apparaît claire et qui ne ressort pas des lois écrites: elle est souvent subjective parce que propre à chaque culture et plus particulièrement à chaque individu. Lorsque d'un sentiment d'injustice, naît le désir de faire justice, chacun fera ce qu'il croit juste et non ce qui est juste. Mais l'injustice appartient aussi au domaine social: l'injusticesociale est l'injustice par rapport à des critères économiques et sociaux qui sont détérminés par la politique de chaque état et par sa loi. Ainsi, l'injustice sociale est plus évidente que l'injustice morale dans la mesure où elle se base sur des lois établies, dans la logique et dans la définition,"pour le respect de l'ordre et du bonheur individuel". Quant au désordre, il est aussi basé sur desconventions propres à chaque culture mais il y a également des dimensions du désordre communes aux différentes formes de régimes politiques: par exemple, pour la démocratie, le désordre correspondrait à la remise en question des valeurs de citoyenneté, de devoir et de droit.
Préférer, implique le goût et donc la liberté: il y a obligatoirement une part de subjectivité dans notre raisonnement et...
tracking img