Dieu et nous

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dieu et nous.

Le concept de Dieu est un sujet de philosophie permanent posé aux hommes et à nos sociétés. Peut être est-il téméraire de vouloir aborder le problème de Dieu. N'est-il pas prétentieux de vouloir traiter de Dieu ? N'est-ce pas un sujet trop difficile ? Beaucoup de mes amis à qui j'ai confié que je souhaitais aborder ce sujet m'ont conseillé de reculer ou m'ont crié casse coup.Pourtant, je sentais bien au travers de nos précédents débats que ce sujet nous démangeait tous. Aussi allons nous, ensemble, suivre le conseil de Victor Hugo qui affirmait : «Méditer devant ce redoutable point d'interrogation est selon nous le devoir de tout esprit» (Dieu) S'attaquer à Dieu n'est pas rien puisqu'il est le tout, le tout du tout et face à lui ne sommes nous pas petit, tout petit.Philosopher sur Dieu c'est poser la question du pourquoi Dieu et, surtout, de la preuve de son existence ou de sa non existence. Pour aborder Dieu il me semble que le meilleur chemin ou du moins le moins pire est de partir de nous, de la perception que nous pensons en avoir, de notre propre expérience en cette matière. C'est que Dieu s'inscrit dans l'intime de chaque être, nous avons autant demanière d'aborder Dieu qu'autant que nous sommes.

La notion de Dieu n'a pas toujours été celle que nous lui connaissons aujourd'hui. Elle a fortement évolué tout au long de l'histoire de l'homme. Ainsi, face à des forces qui le dépassaient tels que le vent, la foudre, les tremblements de terre, les éruptions volcaniques l'homme a eu besoin de médiateurs entre lui et cette nature par trop effrayante.La puissance naturelle paraissait inconcevable sans l'intervention d'une entité supérieure pour la justifier. C'est la raison pour laquelle l'homme envisage un animisme de toutes les puissances naturelles l'entourant qui aboutit à la définition de divinités archaïques placées dans les choses et qui agissaient à l'image de l'homme.
Le monde gréco-romain met en évidence l'émergence du Dieuconcept. Ainsi Platon le considère comme étant le grand démiurge qui vient mettre de l'ordre et de l'intelligence dans un monde déjà là. Le démiurge des grecs et des romains n'est pas un créateur mais un ordonnateur. Sa conception n'est pas trop différente de celle de son disciple Aristote qui considère que dieu est le premier moteur du monde. La pensée grecque est marquée par la raison, une raisonconstructive dans ce qui est affirmé et dans la connaissance.
Le christianisme sera confronté à cette pensée et voudra s'en démarquer. Il redéfinit une théologie qui devient la science des vérités révélées par Dieu. Un Dieu qui, par la venue de son fils sur terre pour sauver les hommes, se transforme en un Dieu d'amour. Loin de l'idéal rationaliste le Dieu issu de la révélation renforce la foi,l'adhésion absolue de l'esprit. C'est avec le christianisme que les philosophes s'opposeront aux théologiens pour apporter la preuve de l'existence de Dieu ou de sa non existence. Nous citerons parmi eux les plus illustres tels : Augustin, Anselme de Cantorbéry, Thomas d'Aquin, Pascal ou encore Descartes, Kant et Nietzche et tant d'autres encore.
Nous voyons par ce trop bref historique de la notionde Dieu que ce concept s'inscrit aussi dans un environnement culturel dont nous ne pouvons le séparer.

Il est temps de revenir au «nous» pour nous confronter à ce concept écrasant de Dieu. Certains dirons trouver en eux la présence de Dieu tandis que d'autres affirmeront ne pas ressentir cette présence sans que pour autant elle leur manque. C'est que les uns seront croyants tandis que lesautres se déclareront athées ou agnostiques. Pourtant, ni les uns ni les autres n'ignorent Dieu. Ils en ont une représentation et y ont une relation différentes. Tous sont croyants, les uns en l'existence de Dieu, les autres à la non existence de Dieu. Il ne peut y avoir d'incroyant. Régis Debray n'affirme-t-il pas «tous les humains sont croyants, pour autant qu'ils se jettent dans l'action, en...
tracking img