Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1023 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ BIOGRAPHIE D'ALBERT CAMUS :

Albert Camus, né le 7 novembre 1913 à Mondovi en Algérie et mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin dans l'Yonne, est un écrivain, dramaturge et philosophe français.

C'est dans ce département de Constantine que l'écrivain voit le jour. Lucien Camus est mobilisé en septembre 1914.
De son père, Camus ne connaîtra qu'une photographie et une anecdote significative :son dégoût devant le spectacle d'une exécution capitale. Sa mère, d'origine espagnole, est sourde.
Albert fait ses études à Alger, encouragé par ses professeurs dont Jean Grenier - qui lui fera découvrir Nietzsche - et, auparavant l'instituteur Louis Germain qui fera en sorte qu'il puisse aller au Lycée. Il gardera une grande reconnaissance à celui-ci et lui dédiera son discours de Prix Nobel.Il déclame dans celui-ci un mot qui restera célèbre : "Ma patrie, c'est la langue française." Il commence à écrire très jeune et ses premiers textes paraissent dans la revue Sud en 1932.

Il a développé dans son œuvre très diverse un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurdité de la condition humaine.

En 1935, il commence l'écriture de L'Envers et l'endroit, qui sera publié deuxans plus tard. À Alger, il fonde le Théâtre du Travail, qu'il remplace en 1937 par le Théâtre de l'Équipe. Dans le même temps il quitte le parti communiste, auquel il avait adhéré deux ans plus tôt. Il entre au journal Alger Républicain, organe du Front populaire, créé par Pascal Pia. Son enquête Misère de la Kabylie aura une action retentissante. En 1940, le Gouvernement Général de l'Algérieinterdit le journal. Cette même année, il se marie à Francine Faure, une pianiste et mathématicienne . Ils s'installent à Paris et travaille comme secrétaire de rédaction à Paris-Soir. C'est durant cette période qu'il fait paraître le roman L'Étranger (1942) et l'essai Le Mythe de Sisyphe (1942) dans lesquels il expose sa philosophie. Selon sa propre classification, ces œuvres appartiennent au « cyclede l'absurde » – cycle qu'il complétera par les pièces de théâtre Le Malentendu et Caligula (1941). En 1943, il est lecteur chez Gallimard et prend la direction de Combat lorsque P. Pia est appelé à d'autres fonctions dans la Résistance. En 1944, il rencontre Jean-Paul Sartre, avec qui il se lie d'amitié. Le 8 août 1945, il est le seul intellectuel occidental à dénoncer l'usage de la bombeatomique deux jours après l'attaque sur Hiroshima dans un éditorial resté célèbre, dans Combat[1]. En 1946, Camus se lie d'amitié avec René Char. Son œuvre littéraire se poursuit avec la production du « cycle de la révolte », qui comprend un de ses romans les plus connus, La Peste (1947), mais également deux pièces de théâtre et un essai tout aussi célèbres : L'État de siège (1948), Les Justes (1949) etL'Homme révolté (1951).

Le 4 janvier 1960, au Petit-Villeblevin, dans l'Yonne, Albert Camus trouve la mort dans un accident de circulation à bord d'une Facel Vega FV3 conduite par son ami Michel Gallimard, le neveu de l'éditeur Gaston. La voiture quitte la route et percute un arbre qui la borde.

II/ OEUVRES D'ALBERT CAMUS :

Révolte dans les Asturies (1936) Essai de création collective.• L'Envers et l'endroit (1937) Essai
• Noces (1939) recueil d'essais et d'impressions
• Le Mythe de Sisyphe (1942) essai sur l'absurde
• L'Étranger (1942) Roman
• Caligula (première version en 1941) Pièce en 4 actes.
• Le Malentendu (1944) Pièce en 3 actes.
• Réflexions sur la Guillotine (1947)
• La Peste (1947 ; Prix de la critique en 1948) Récit
•L'État de siège (1948) Spectacle en 3 parties.
• Lettres à un ami allemand (1948 ; publié sous le pseudonyme de Louis Neuville)
• Les Justes (1950) Pièce en 5 actes.
• Actuelles I, Chroniques 1944-1948 (1950)
• L'Homme révolté (1951) Essai
• Actuelles II, Chroniques 1948-1953
• L'Été (1954) Essai.
• La Chute (1956)
• L'Exil et le royaume (Gallimard, 1957)...
tracking img