Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1921 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Handicap et société

La société essaye de traiter une réalité quand elle devient un problème.
Handicap → hand in cap. C'est de cette expression que dérive au 20ème celle de « personne handicapée » qui supplante celles ( d'infirme, mutilé, débile...) qui avait pour inconvénient d'étiqueter et de stigmatiser ces personnes.

Dans la Grèce antique, infirmité et folie sont des signes des dieux.Conduisait à des attitudes de rejet. Platon: « les fous ne doivent pas paraître dans la ville, chacun d'eux sera gardé chez eux par ses proches ». Moyen-âge: ce sont des pauvres parmi les pauvres : ils dépendent de la charité ou de la philanthropie.
- RF développe l'idée d'assistance publique mais on continu à parlé d'infirmes.
- 19e appréhension du handicap prend une forme sociale plus marquée.- Sous influence des accidents du travail et de la 1ère GM on parle de « handicapés ».
- Début 21e : on privilégie « personne en situation de handicap » pour prendre en compte toutes sortes de limitations fonctionnelles.

Lois du 17 janvier 2002 et loi du 11 février 2005 confirment le glissement de la France vers un modèle social de participation proche des positions de l'OMS et de l'UE.Rôle déterminant de la société pour lutter contre les discriminations.

I) De la charité à la solidarité

A] Le changement d'attitude entre le Moyen âge et l'absolutisme

1. Le secours ecclésiastique et laïque médiéval

Au MA, la folie et infirmité sont des formes de misère que l'hospitalité doit soulager. L'Eglise sert d'intermédiaire entre bienfaiteurs et pauvres, les voyageurs et pèlerinssont accueillis dans l'hospital peregrin, vieillards, infirmes, etc dans l'hospital infirmus.
Après la guerre de 100 ans, la pauvreté s'accroît, l’aide familiale et la charité paroissiale ne suffisent plus. De nombreux hôpitaux sont créés.

Idée de la renaissance s'imposent: l'humanisme qui croit en un homme idéal → la esponsabilité de la souffrance, de la réussite ou de l'échec estindividualisée: faibles et infirmes doivent leur état à un manque de vertu ou à une inconstance. Institutions charitables se multiplient en même temps que les textes répressifs. On cherche à isoler les individus concerner et à les obliger à travailler.

2. La stratégie de l'enfermement de l'absolutisme

Au 17e c'est le « Grand renfermement » sous Louis XIV.
1656 : création de l'Hôpital général de Parisdans une logique de laïcisation de la société. Regroupe différents établissements parisiens. Les établissements spéciaux continuent d'exister. Finalement est internée toute personne en écart avec la norme sociale. La misère doit se dissimuler derrière les murs de l'internement.. L'Hôpital général est une entité administrative thérapeutique (contention par chaîne et cachot pour les agités, les autresne peuvent espérer sortir que par le travail). Près de 1% de la population parisienne sera internée. Ce mécanisme est étendu à d'autres villes. Placement par les autorités soumis à aucune formalité...beaucoup plus utilisé que la lettre de cachet.
Malgré cela, la charité chrétienne continue. Il faut attendre les idées des Lumières pour que la contestation envers l'Hôpital général prenne del'ampleur.

B] La continuité des préoccupations entre la Révolution et le 19ème

1. Le devoir d'assistance

La politique d'enfermement perdure jusqu'à la RF où on s'interroge sur sa pertinence grâce aux philosophes et leur culte voué à la raison.
Dans l’Encyclopédie il y une attention particulière aux invalides de guerre dont elle encourage le vie en milieu ordinaire. Les grands travauxscientifiques et médicaux se multiplient. Une institution pour les aveugles est créée. Louis Braille au 19e crée l'alphabet en relief. Un nombre appréciable d'infirme peut désormais travailler, bien que rarement en dehors des institutions.

A la RF existe le délit de mendicité pour assurer une maîtrise des dérives. La Constituante mais en place un comité de mendicité qui réfléchit sur la misère →...
tracking img