Dissertation droit et morale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1191 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Il convient de dire que le droit et la morale sont, par essence, deux moyens de régulation de la scté.
Le droit peut etre dfini comme un ens de regles visant à organiser la vie en scté et sanctionné par la puissance publique.
La morale quand à elle p-e désigné comme étant un ensemble d'obligations que le sujet s'impose à lui-même et qui a pour but le bien. Elle est donc essentiellement axéesur l’individu
Droit et morale tendent donc à l’application de règles; leur objectif commun étant de régir les comportements des hommes vivant en société.
Nous pouvons donc nous interroger sur les rapports que nous pouvons établir entre ces deux notions.
Une séparation distinctes est donc à analyser (I), mais il faut également voir en quoi ces notions sont complémentaires (II)

I. Lesdivergences entre le Droit et morale
Cette séparation suggère des domaines différents (A) puisque le droit et la morale n'ont pas la même finalité ni le même contenu. Il existe aussi des sanctions distinctes : le droit dispose de sanctions étatiques et la morale est sanctionnée par sa propre conscience (B).
A) L’exercice de ces deux notions s’exercent dans différents domaines
Le Droit a une origineétatique c'est à dire qu'il émane du parlement, du gouvernement, ou encore de la justice. Mais parfois c'est le peuple lui même qui est à l'origine de cette règle, on parle alors de coutume. Il faut souligner que dans l'ancien droit, le droit civil était coutumier. Le respect des règles de droit est donc obligatoire, il présente en effet un caractère coercitif. Cela veut dire qu'il comporte uncaractère contraignant car quand la règle est transgressée, elle est sanctionnée par l'autorité étatique pouvant même recourir à la force publique. La source de la morale, quand a elle se trouve dans l'autorité d'une personne, comme Dieu (ou encore dans l'éthique sociale, la conscience individuelle), elle est donc facultative. Les individus ne sont donc pas obliger de se soumettre à cette autorité.
Parailleurs, ces deux notions n'ont pas la même finalité puisque le Droit permet d'organiser la vie des hommes en société, et la morale perfectionne la vie des hommes, elle s'intéresse aux comportements des hommes pris de manière isolée.

De plus, le Droit et la morale n'ont pas le même contenu : la morale ne connait que des devoirs (tu ne tueras point), puisqu'elle vise à l'élévation de l'individu.Le droit quand à lui fonde des devoirs mais aussi des droits (droit à la propriété par exemple).

B) Sanctions différentes
La transgression du droit ou de la morale n’est pas sanctionnée de la même manière.
Par exemple, quand on commet une infraction, un délit ou un crime, on encoure plusieurs sortes de sanctions, régies par le droit pénal. À côté de la peine du droit pénal, le droit peutcondamner une personne à verser des dommages-intérêts. Mais plus encore, la transgression d’une regle de droit n’entraine pas forcément une sanction appliquée a un individu, elle peut consister dans le fait de tirer les conséquences d’une règle juridique. Elle sera alors une nullité (pour un contrat ou un acte administratif), une déclaration d’inconstitutionnalité (pour une loi), d’inopposabilité àtelle personne ou tel groupe de personnes (pour un acte juridique)

Les sanctions morales font apparaître une même diversité. La première sanction qui vient à l’esprit est le remords : à la suite d’un acte moralement répréhensible, notre conscience nous inspire cette sanction que nous nous infligeons nous-mêmes. Mais la sanction morale n’est pas nécessairement exécutée par l’auteur de l’acteimmoral lui-même. Il peut également s’agir de réprobation de la part de notre entourage. Si je commets un adultère vis-à-vis de ma concubine (règle morale sans incidence juridique) et que cela vient à se savoir, je risque fort de voir nos ami, nos familles, me reprocher cette conduite.
Il est classique de distinguer la sanction juridique de la sanction morale, d’attribuer à la première un...
tracking img