Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1830 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-Bien sûr ça peut être un moyen de faire bouger les choses,de faire prendre conscience aux lecteurs d'un problème

-C'est également un moyen de mettre en avant un problème et d'exposer ses solutions sans forcément s'engager politiquement

-Mais il faut aussi laisser une place au divertissement

-De plus critiquer un aspect de la société ou prendre parti, ça implique des "critiquesnégatives".Les oeuvres en général doivent aussi servir à transmettre des sentiments et des émotions plus "légers".

-On pourrait également allier le côté "critique" au côté "divertissement".Ou allier la beauté d'un texte à une dénonciation, comme dans un poème. Cette remarque pourrait être dite dans une troisième grande partie. Ici je pense surtout au théâtre (notamment à la satyre) et,pour ce qui est dupoème,c'est "Le Dormeur du Val" de Rimbaud qui me vient en premier. Mais je ne sais même pas si on peut vraiment parler d'engagement dans ces cas là?

La question en présuppose une autre : l'auteur doit-il s'engager (au détriment de la forme de l'oeuvre) ? Son engagement doit-il effacer la poésie de l'écriture.
En lisant tes idées, surtout sur les 'critiques négatives', terme qui ne me semblepas très adapté non plus, il me vient à l'esprit ceci : l'engagement oui, mais à quel prix ? Pense aux auteurs qui ont fini en prison (et il y en a !!!), à la censure et autres arrestations. Même aujourd'hui, il ne faut pas croire que cela a disparu.

II. Pourquoi les artistes s’acquittent-ils de cette mission « politique » ?
Laissons donc ces productions sans réel intérêt pour revenir à cesjoyaux de la littérature et recherchons où le poète trouve les raisons et les moyens de son engagement : le poète, l’artiste ont un devoir de subversion.
Le devoir s'enracine dans la responsabilité de tout homme pour ce qui se passe en son temps. L'écrivain, avec sa sensibilité exacerbée, est plus violemment attiré par l'expression politique que ses contemporains. Sa culture le pousse également àéclairer et à diriger l'opinion : beaucoup d'hommes de lettres, surtout à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle, ont contribué à des journaux, des revues, ont produit des manifestes ou des pamphlets. Citons le « J'accuse[pic] » de Zola dans l'Aurore ou la poésie engagée, celle de la Résistance, la majorité de l’œuvre de Hugo (Les Châtiments, Les Misérables) mais aussi les « philosophes » desLumières.
C'est ainsi que le poète peut « penser » la vie de la cité, découvrir les vérités utiles à l'humanité. Prophète et mage, il déchiffre l'avenir pour y lire les forces de progrès qui vont civiliser le monde : nous devons cette conception aux poètes romantiques. Nous en avons un exemple avec La Légende des siècles. L'écrivain peut même parfois réveiller le sentiment national comme l’Hugo del’Année terrible après la défaite de Sedan[pic] et les événements de la Commune de Paris, ou le Paul Éluard et son poème « Liberté[pic] » alors que la France sombre dans le désespoir de l'Occupation.
L'écrivain laisse parler ses sentiments profonds : Voltaire laisse libre cours à son indignation devant l'absurdité de la guerre dans Candide. Montesquieu et Voltaire sont révoltés par les horreursde l'esclavage et les incohérences du christianisme à son égard. Ces colères nous valent de puissants textes ironiques. Parfois le moteur est l'enthousiasme. Ainsi Hugo dans La Légende des siècles nous entraîne dans sa foi pour le progrès au moyen de grandioses fresques épiques.

 
III. Les poètes et les artistes sont-ils les mieux placés pour remplir cette responsabilité ?
Est-ce qu'une telledéfinition de la poésie ou de l'art en général est recevable ? Nous savons bien que l'art a pu emprunter d'autres voies et que l'engagement politique est plutôt une exception. De même le réveil du peuple appartient-il aux artistes ou aux hommes politiques ? Aujourd'hui la conscience politique des écrivains se traduit naturellement par un engagement dans les partis, et la république des...
tracking img