Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation

Les poésies de André Breton ( écrivain, poète, essayiste et théoricien du surréalisme né à Tinchebray dans l'Orne, le 19 février 1896 mort à Paris le 28 Septembre 1966 ), Paul Eluard ( de son vrai nom Eugène, Emile, Paul Grindel, né le 14 décembre 1895 à Saint-Denis, mort le 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont, était un poète français ) et de Charles Baudelaire ( poète français,né à Paris le 9 avril 1821 et mort le 31 août 1867 à Paris ) Parlent toutes d'amour, elles chantent la femme aimée, son corps ainsi que le bonheur d'être auprès d'elle. Forts de cette constatation nous pouvons nous demander si la vocation de la poésie est donc de célébrer l'amour et si l'on peut privilégier d'autre vocation. Nous nous intéresserons aux questions suivantes : Pourquoi l'amourserait-il leur vocation et quelles sont les autres fonction de la poésie ?

I- La fonction de la poésie est de célébrer l'amour

Les poètes peuvent écrire des belles choses simplement en s'inspirant d'un être aimée. Charles Baudelaire dans son poème « le balcon », nous fait directement penser que ce poème est destiné à sa mère qui apparaît selon nous un être adoré. Il utilise les citationssuivantes pour nous le montrer « Mère des souvenirs maîtresse des maîtresses », « Que ton sein m'était doux! Que ton cœur m'était bon! » pour appuyer sur son souvenir. On peut cependant observer, dans ce poème, que les femmes aimées du poète se confondent, se mêlent dans un étrange ballet amoureux. On peut, en effet, y retrouver les particularités de chaque femme que Baudelaire a connue. Cette ode à lafemme, qui tente de ramener le bonheur d'antan d'un poète nostalgique, s'apparente à la recherche d'un temps perdu. Baudelaire dans ce poème, fait une répétition de chaque premier vers de strophe dans le dernier vers de la même strophe, ce qui met un rythme au poème. Il use abondamment d'images, en petites touches à la manière impressionniste, pour livrer ses sentiments comme « Je croyais respirerle parfum de ton sang. », « Les soirs illuminés par l'ardeur du charbon ».
Charles Baudelaire nous prouve alors que l'on peut écrire de belles choses plus facilement par le travail de l'écriture et par ses images utilisées.

D'autre part nous pouvons remarquer que beaucoup de poèmes ont pour sujet « l'amour », nous prendrons pour exemple le poème «  Union libre » de André Breton. On retrouvedans ce poème l'annonce du sujet (« ma femme ») et ses caractéristiques qui nous montrent que l'être aimé dans ce poème est « ma femme ». André Breton, lui aussi utilise des images « Ma femme à la langue d'hostie poignardée », « Ma femme aux épaules de champagne » ce qui nous paraît complétement surréaliste. Il met en application les théories du second manifeste, théorie des images (surréaliste).Nous pouvons tout a fait remarquer que l'inventaire des parties du corps féminin suit cependant un certain ordre. Grâce à ces images, la femme apparaît comme un monde à elle seule. André Breton écrit en vers libres, sans rimes, ni mètre régulier, construit sur une anaphore. Cependant, le poète exprime toujours son amour envers la personne aimée avec des images surréalistes.

Enfin nous pouvonsremarquer que l'amour est un sentiment universel et que la poésie est lyrique, ainsi, tous les lecteurs peuvent les partager. Pour le montrer nous nous appuierons sur le poète de Paul Verlaine. Nous allons commencer par le poème «mon rêve familier» qui parle de l'amour avec lyrisme et qui peut être partagé. Verlaine n'a pas trouvé dans sa vie la femme qu'il cherche. Son existence estimmatérielle, Verlaine ne se souvient même pas de son physique. Si au fil de la progression, on observe la femme en tant que terme constant du poème, elle passe dans le vers deux du rôle de " femme inconnue " à celui d'un sujet d'amour " que j'aime " puis d'un sujet aimant " qui m'aime ". Dans le dernier tercet, elle s'éloigne complètement " des voix qui se sont tues ". Verlaine exprime un sentiment que...
tracking img