Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (433 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
dissertation en philosophie Parmi les textes suivants, quelques uns sont des classiques, souvent donnés au bac. Certains d'entre eux sont commentés. Tous les textes liés au cours n'y figurent pas,ils ne sont donnés, avec des articles, que dans la version téléchargeable ou DVD des dossiers de leçons.
Nous avons ajouté quelques textes originaux qui méritent d'être connus, même s'ils ne fontpas partie des références habituelles. Cette rubrique est complétée au fur et à mesure. Vous pouvez y contribuer vous-mêmes.
Si une lettre ne comporte pas de lien, c'est qu'elle se trouve sur lapage du lien de la lettre précédente.On a dit souvent qu'une hypothèse scientifique qui ne peut se heurter à aucune contradiction n'est pas loin d'être une hypothèse inutile. De même, une expériencequi ne rectifie aucune erreur, qui est platement vraie, sans débat, à quoi sert-elle ? Une expérience scientifique est alors une expérience qui contredit l'expérience commune. D'ailleurs, l'expérienceimmédiate et usuelle garde toujours une sorte de caractère tautologique, elle se développe dans le règne des mots et des définitions ; elle manque précisément de cette perspective d'erreurs rectifiéesqui caractérise, à notre avis, la pensée scientifique. (...) Quand on cherche les conditions psychologiques des progrès de la science, on arrive bientôt à cette conviction que c'est en termesd'obstacles qu'il faut poser le problème de la connaissance scientifique. Et il ne s'agit pas de considérer des obstacles externes, comme la complexité et la fugacité des phénomènes, ni d'incriminer lafaiblesse des sens et de l'esprit humain : c'est dans l'acte même de connaître, intimement, qu'apparaissent, par une sorte de nécessité fonctionnelle, des lenteurs et des troubles. C'est là que nousmontrerons des causes de stagnation et même de régression, c'est là que nous décèlerons des causes d'inertie que nous appellerons des obstacles épistémologiques. La connaissance du réel est une lumière...
tracking img