Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION

Sujet : Comment le théâtre permet-il une représentation du pouvoir, dans quel but ?

Méthode : Question ouverte qui ne permet qu’un raisonnement analytique. Plan donné par
L’énoncé lui-même : I/ Différentes représentations du pouvoir ; II/ Les visées
Il faut bien expliquer et développer tous les arguments, les valider par desExemples (eux-mêmes minutieusement expliqués pour démontrer la pertinence de
Leur choix).
Ne pas éluder l’analyse des termes du sujet (ici : « représenter » et « pouvoir »).

Plan détaillé :

I/ Le théâtre permet de représenter le pouvoir

1) Les personnages incarnent le pouvoir
Le théâtre met en scène depuis toujours de grandes figuresincarnant le pouvoir : comédies, tragédies, théâtre contemporain …
Ex : Henri V, W. Shakespeare (1600) met en scène le vainqueur d’Azincourt (guerre de cent ans) et procède à un véritable éloge d’une grande figure royale anglaise.
Bérénice, J. Racine (1670) représente les inévitables déchirements (conflit amour/devoir) que génère la prise de pouvoir (ici entre Titus et Bérénice, reinede Palestine, que l’empereur selon la loi romaine ne peut épouser ; valeurs du XVIIe s. comme fil rouge –l’admiration suscitée « Servons d’exemple à l’univers » (V, dern. Sc.) chez le spectateur, pièce cryptée sur les amours malheureuses de Louis XIV et L. de la Vallière).
Peut mettre en scène des tyrans : cf le Néron de Britannicus, J. Racine (1669) qui expose la jeunesse d’un monstre.On peut aussi citer des pièces réfléchissant sur des rapports de pouvoir dans la société, en les questionnant. Ex : L’Ile des esclaves, Marivaux (XVIIIe s), utopie réjouissante, qui met en scène l’inversion des rôles maîtres/valets.
2) La confrontation des points de vue
Le théâtre, en présentant plusieurs personnages sur scène, en donnant à écouter leurs tirades, permet auxspectateurs d’apprendre. Plusieurs visions de concepts de gouvernement s’exposent.
Ex : Egisthe expose sa solitude et son inanité d’usurpateur corrompu in Les Mouches, J.P. Sartre (1943).
Les interventions de Créon, in Antigone, J. Anouilh (1944), font résonner la solitude de celui qui doit gouverner avec pragmatisme, au risque de l’inhumanité.
Les idées prennent chair avec lespersonnages. Les divers modes de la parole théâtrale (monologue –délibératif souvent-, aparté, dialogue, etc) permettent une réelle communication avec le public.
Ex : La Guerre de Troie n’aura pas lieu, J. Giraudoux (1938) avertit les Français de la montée des périls dans l’entre -deux guerres en Europe, en réactualisant le mythe de la lutte entre deux grands peuples incarnés par Hector etAchille. Il s’agit de prévenir tout conflit avec l’Allemagne en expliquant la vacuité et la barbarie des guerres.
3) Le théâtre comme tribune politique 
Le conflit, la crise trouvent une excellente exposition sur scène. Ces luttes sont souvent le reflet des conflits et crises de la société. Ionesco parle de « match ».
Le public est sollicité pour juger et se faire sa propre opinion.Ex : Le Mariage de Figaro, Beaumarchais (1784), présente un constat (revendicatif) des problèmes de la société d’Ancien Régime (Figaro soumis de par la loi à son maître, le comte Almaviva, comme l’épouse de celui-ci – attention pièce féministe !).
La Résistible ascension d’Arturo Ui, B. Brecht, met en scène en 1941 (aux USA) l’arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne, transposée sousles traits d’une mafia sanglante à Chicago pendant la Prohibition. Théâtre qui se veut le lieu d’une prise de conscience politique par la théorie de la « distanciation », permettant l’analyse critique du public.

II/ Quelles sont les visées des auteurs dramatiques quand ils choisissent de représenter le pouvoir ?
1) Castigat ridendo mores : l’impératif aristotélicien comme principe...
tracking img