Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (640 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Voulons-nous être heureux ?

La véritable finalité de l’existence humaine est le bonheur. Nous voulons être heureux. Comment ? Telle est la question fondamentale qu’il faut se poser pour évitertoute douleur et obtenir le plus de plaisir possible. Or, le bonheur est trop aléatoire pour constituer le but ultime de l’existence humaine. Les hommes doivent plutôt viser la vertu et la moralité. Leurvie témoignera ainsi d’un souci plus essentiel : le salut de leur âme.
Ici se pose un problème conceptuel : la fin de la vie humaine est elle le bonheur ?
Dans un 1er temps, nous verrons que toutesles pensées et les actions des hommes tendent vers ce but. Puis, dans une 2ème partie, nous montrerons que c’est la moralité qui donne du sens à l’existence et nous rend dignes d’être heureux.Tous les hommes aspirent au bonheur.
C’est une évidence : les hommes veulent être heureux et le rester. Pour atteindre ce but, comme le montre Freud, ils cherchent essentiellement à éviter lasouffrance et à se procurer du plaisir. Les moyens pour y parvenir sont nombreux, et les actions humaines expriment bien, en définitive, que la véritable finalité de la vie est le bonheur.

Le bonheur est lafin de la vie.
Le bonheur, véritable finalité de la vie, explique toutes nos conduites. Cependant, nous laissons souvent le bonheur s’échapper, trop préoccupés par les exigences de la viequotidienne. Il faut donc s’interroger sur la voie à suivre pour trouver le bonheur. Voilà ce que veut nous enseigner Epicure. C’est la philosophie qui peut nous procurer une vie heureuse. Il y a donc uneexigence à philosopher.

4 remèdes permettent d’être heureux.
Pour être heureux, il faut devenir son propre médecin. Il faut appliquer des principes qui nous permettent de ne plus craindre les dieux, dene plus avoir peur de la mort, de savoir gérer ses désirs, en distinguant les nécessaires des superflus et de savoir endurer la douleur. Ainsi, le plaisir devient la finalité de la vie. Un plaisir...
tracking img