Dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1120 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'œuvre ici étudiée sont les Fables de Jean de la Fontaine, elles font partie du genre de l'apologue. C'est une série de courts récits qui contiennent un enseignement moral sous une forme imagée. L'œuvre est divisée en trois parties, les trois recueils dédicacés à Monseigneur le Dauphin en 1668, à Mme de Montespan en 1678 et à Monseigneur le Duc de Bourgogne en 1694. Deux de ces dédicataires sontdes enfants, c'est pour cela que nous allons étudier si ces Fables sont destinées à leur âge, c'est à dire si elles sont compréhensibles pour eux, ou, au contraire, pourvoyeuses de vices, comme le signale Jean Jacques Rousseau dans sont traité sur l'éducation intitulé Émile, en 1762. Pour cela, nous allons observer le fait qu'elles les instruit en les divertissant, puis en se penchant sur lasubtilité des Fables au service du mal pour ensuite montrer que la fontaine est contre la prêt-à-penser et à réfléchi ses fables pour que les enfants apprennent la réflexion et non la simple mémorisation.

Les Fables sont basées sur les valeurs morales des enfants et les éduque en les amusant. Dans la première partie, nous allons montrer que le récit des Fables est un plaisir pour l'enfant. enseconde partie, nous démontrerons que les protagonistes sont des animaux, et forment la porte d'entrée vers un monde merveilleux et incitent donc les enfants à lire ces Fables. Ensuite, nous verrons que la compréhension des morale est facilitée. Pour finir, nous parlerons de la forme versifiée des Fables, qui en font un outil d'enseignement scolaire.

I)A) La lecture les Fables pour les enfants estun réel plaisir car en général, ils aiment qu'on leur raconte des histoires. De plus, ce sont des récits très courts, brefs et concrets et ne permettent donc pas au lecteur de s'ennuyer. Les Fables « Le loup et l'agneau » , « Le coq et la perle », « la grenouille et le bœuf » en font partie car ils ne sont composés de moins de 30 vers. Ces Fables sont parfois humoristique, ce qui permet àl'enfant de se distraire; tout comme dans « le corbeau et le renard » où le corbeau se fait avoir dans le piège du renard et laisse tomber son fromage, on trouve ici une situation comique.

I)B) Le poète a choisi des animaux comme protagonistes dans ses fables, ce qui permet au récit de faire partie d'un univers enfantin. De plus, ces animaux ont des paroles : l'enfant est donc plus attiré à la fableet la comprend mieux. Ils se retrouve dans un des personnages et apprend la morale de ces fables en copiant le héros de l'histoire, comme dans « le corbeau et le renard », « la cigale et la fourmi », « le lion et le moucheron ».

I)C) Certaines fables comme « le corbeau et le renard », « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf », « la mort et le bucheron » ont leur morale à lafin du récit. Cela permet aux enfants de les apprendre plus rapidement car c'est la dernière chose du récit qu'ils lisent, et facilite leur mémorisation.

I)D) La versification et l'écriture font des Fables un objet d'enseignement scolaire par excellence. Dès leur plus jeune âge, les enfants apprennent donc la forme de la poésie, les rimes, les sonorités, le rythme. Dans la fable «  Le corbeau etle Renard » on observe des rimes alternées ( perché; fromage; alléché; langage), des alexandrins et des décasyllabes.

Nous venons de démontrer que les fables possèdent des critères particuliers, comme l'univers enfantin, le récit court, la versification qui leur permettent d'être comprises par les enfants. Cependant, La fontaine ne se veut pas d'être un moraliste et est contre leprêt-à-penser. Il a donc complexifié quelques points de ces fables, comme les morales points trop complexes pour leur permettre leur compréhension, tout comme certaines morales qui sont pourvoyeuses de vices par manque de clarté, critère que nous allons étudier en première partie. Puis en seconde partie nous verrons le fait que certaines fables ne comportent aucune morale.

II)A) Certaines fables...
tracking img