Pensez-vous comme rousseau, que les fables ne sont pas destinées aux enfants ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1504 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les fables sont depuis très longtemps enseignées aux enfants. Certains sont pour, d'autres contre, comme Rousseau qui juge qu'elles ne leur sont en aucun cas destinées. Nous allons donc essayer de répondre à la question suivante : "Pour cela, nous nous interrogerons en premier lieu sur l'aspect compliqué de la fable, sur sa forme, ses sujets, et sa morale. Puis nous nous intéresserons au côtédivertissant de la fable. Et enfin, nous tenterons de nous faire un avis sur cette question.

Tout d'abord, nous allons commencer par analyser les difficultés et les problèmes que peuvent poser les fables aux enfants.
Les fables sont des récits difficiles à comprendre, de par le vocabulaire qui peut être très riche et/ou soutenu de l'auteur, qui peut gêner l'enfant dans sacompréhension. Ensuite, la forme poétique ajoute au vocabulaire, une autre difficulté à l'enfant : cela rend les phrases encore plus délicates à interpréter. De plus, les figures de style que l'auteur peut incorporer dans son oeuvre peut le perturber. Comment pourrait-il comprendre par exemple une métaphore ? Va-t-il se contenter de la prendre au mot, ou se demandera-t-il quel pourrait bien en être le senscaché ? Il ne s'attardera sûrement pas sur cette réflexion, et trouvera donc cette métaphore amusante, ou même encore surprenante mais n'aura pas saisi l'idée de l'auteur. L'ironie souvent présente dans les fables est également un obstacle à sa compréhension, il faut de l'expérience, du savoir, et du recul que n'ont pas les plus jeunes afin de la comprendre.
La politique et la critique de lasociété sont des thèmes redondants dans les fables. Ces sujets sont en plus masqués par exemple par l'utilisation d'animaux comme personnages, comme le fait La Fontaine. Les enfants voient souvent simplement cette histoire amusante d'animaux qui parlent (s'ils arrivent à la comprendre, ce qui n'est pas le cas pour toutes les fables) et non pas une critique de la société et de la politique. Ils nes'instruisent donc pas du tout avec ces fables. Et même s'ils en comprenaient le vrai sens, cela ne provoquerait chez eux qu'une grande désillusion et de nombreuses déceptions suite à la vision pessimiste que l'auteur des fables a sur la société. Les problèmes politiques dont les adultes se soucient ne devraient pas être partagés avec les enfants, qui sont innocents par nature et qui ne doivent pasperdre cette innocence trop tôt.
La morale véhiculée dans une fable, peut être trop difficile à comprendre pour un enfant, et peut donc être mal interprétée. Comme le dit Rousseau dans Emile ou De l'éducation : "Au lieu de s'observer sur le défaut dont on les veut guérir ou préserver, ils penchent à aimer le vice avec lequel on tire parti des défauts des autres", les enfants préfèrents'identifier au "gagnant" de l'histoire, plutôt qu'au "perdant" ridiculisé, comme par exemple dans "Le Corbeau et le Renard" de La Fontaine où le corbeau perd lamentablement son fromage suite aux flatteries du renard : l'enfant s'identifiera au renard plutôt qu'au corbeau, qui a réussi grâce à sa ruse à voler son adversaire. Les fables poussent donc l'enfant au vice plutôt qu'à une réflexion sur ce quiest bien, ou mal. De plus, tout cela lui fait découvrir de nombreux défauts humains tels que l'hypocrisie, la cruauté ou encore la lâcheté qui peuvent le décevoir dans sa vision du monde qu'il avait auparavant.
Les fables sont donc compliquées à comprendre pour un enfant, peuvent le pervertir mais nous allons voir qu'elles peuvent également être divertissantes et lui apporter quelquechose.La fable est un bon moyen de plaire et instruire à la fois, nous allons donc étudier l'intérêt qu'une fable a à être enseignée aux enfants.
Les fables sont appréciées par les enfants grâce à leur côté amusant, provoqué par plusieurs facteurs. Tout d'abord, l'utilisation des animaux comme personnages qui rend le récit distrayant. Ensuite, les rimes, la composition des vers qui...
tracking img