Droit et morale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Droit et morale

Le droit est un ensemble de règle obligatoire qui organisent la vie entres les hommes, qui est susceptible d’être imposé par la contrainte. Le droit est destiné à régir le fonctionnement de la société et d’organisé son bon fonctionnement que ce soit économique ou politique des personnes qui la composent. C’est le droit objectif. Les droits sont les prérogativesque le droit objectif reconnaît à un individu ou à un groupe d’individus et dont ceux-ci peuvent se prévaloir dans leurs relation avec les autres (droit de propriété, droit de créance…)
Outre les règles de droit d’autres règles sociales régissent la vie des hommes en société tel que les règles morale. L’absence de sanctions permet de distinguer la règle morale de la règle dedroit. Les règles de droit sont applicables à tous, art8 du code civil « Tout français jouira des droits civils ».
La morale est un principe de jugement et conduite qui s’imposent à la conscience individuelle ou collective comme fondés sur les impératifs du bien, de règles, d’obligation, de valeurs.
Le Droit, qu’il soit positif ou naturel, diffère de la morale. La Morale ou l’Ethiqueest, comme le Droit, un ensemble de règles destinées à gouverner l’activité humaine et ces règles, comme celles du Droit naturel, procèdent de la conscience personnelle et non pas d’une norme édictée par les autorités. Droit et Morale peuvent parfois coïncider (exemple : le meurtre est mal, le meurtre est puni par la loi pénale), mais Droit et Morale peuvent aussi ne pas coïncider(exemple : l’interruption volontaire de grossesse est permise par la loi, pourtant il s’agit d’ôter la vie d’un enfant à naître). La Morale vise un but de perfection, un idéal intellectuel et culturel, tandis que le Droit ne tend pas à rendre les hommes parfaits. Le Droit vise simplement à les soumettre à un ordre social de nature à permettre une cohabitation pacifique entre personnes,favorisant les échanges au sein de cette communauté. Occasionnellement, la loi peut se référer à la morale (exemple : l’article 6 du Code civil) : la Morale se pare alors des habits du Droit écrivait un auteur, à moins que ça ne soit l’inverse.
Pour étudier droit et moral, il faut partir d’une acceptation commune, c’est-à-dire des règles ou des lois du côté du droit et des valeurs plus oumoins communes à un groupe du côté de la morale. Mais aussi il faut séparer le Droit qui est souvent confondu avec la justice, la morale, ou l’équité, c’est pourquoi il convient de différencier les règles de droit au règles d’organisation sociale. Nous allons voir dans un premier lieu si Le droit peut-être indépendant de la morale et en second lieu si le droit peut dépendre de lamorale.


I) Le droit dépendant de la morale
Le droit et la morale sont deux moyens de régulation de la société, l’obéissance aux règles permet la coexistence des individus. Il faut donc à la fois que leur contenu soit proche mais également leur structure puisque l’un et l’autre requièrent l’obéissance. Mais comme droit et morale ne sont pas identiques, des contradictions sontinévitables et supposent des moyens de résolution de ces conflits.
La morale est plus exigeante que le droit, elle attend de l'homme, un dépassement. La morale est individualiste. Le droit ne régit pas les consciences mais le corps social. Vous pouvez, en toute impunité, avoir des envies de meurtre, des envies les plus inavouables, le droit ne s’en préoccupe pas. La morale, quant à elle,tend à la perfection de la personne et à son épanouissement. Aussi, personne ne conteste sérieusement que la morale et le droit doivent, autant que possible, coïncider. Le droit doit, dans la mesure du possible, s'inspirer de la morale. Le droit contient indéniablement une référence à la morale, à un idéal de Justice....
tracking img