Ecjs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1678 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La chirurgie de réattribution sexuelle (ou de réassignation sexuelle, traduction littérale de l’expression anglaise sex reassignment surgery), ou opération de changement de sexe, est la procédure chirurgicale par laquelle les caractéristiques sexuelles d’une personne sont modifiées pour obtenir l’apparence du sexe opposé. D’autres expressions sont parfois utilisées comme « chirurgie dereconstruction génitale » voire « chirurgie d’affirmation sexuelle ». L’expression populaire « changement de sexe » est généralement jugée incorrecte. Les expressions « génitoplastie masculinisante » et « génitoplastie féminisante » sont utilisées dans le milieu médical.

La réalité de l'acte chirurgical sans aucun antécédent dans l'histoire concerne principalement le transsexualisme pour des raisonsthérapeutiques. La signification de cet acte peut être différente pour un homme et pour une femme d’autant plus que les résultats des opérations transgenre ne produisent pas le même résultat sur un homme ou sur une femme (la construction d’un pénis n’a pas les résultats esthétiques et fonctionnels que peut avoir la vaginoplastie). La chirurgie du visage est parfois une part importante de l’opérationpour les personnes concernées.

Chez l'adulte, elle ne se fait que sur la demande du patient désirant changer de sexe. Une évaluation psychologique soigneuse de ce dernier est faite afin de s'assurer de la solidité de la demande. Dans tous les cas, un traitement hormonal est mis en route longtemps à l'avance (destiné à faire apparaître certains caractères sexuels secondaires) et le patient doitvivre comme une personne du sexe opposée pendant un certain temps, de manière également à conforter la demande1.
Chez l'enfant, une chirurgie peut être proposée dans certains cas d'hermaphrodisme.

Le résultat de l’opération chirurgicale est l’apparence anatomique externe et le fonctionnement du sexe opposé.
L’opération n’est pas sans danger, les diabètes, l’obésité, certains problèmes decirculation sanguine peuvent augmenter les risques de complications lors de l’anesthésie et les complications post-opératoires. Un traitement hormonal doit également être continué à la suite de l’opération.
La chirurgie est basée sur la construction d'un vagin et des lèvres. Elle peut être complétée par la mise en place d'implants mammaires et d'une correction de la pomme d'Adam.

L'ablation del'utérus et des ovaires est proposée, ce qui permettrait d'annuler le risque de cancerisation de ces organes sous hormonothérapie au long cours2.
La constitution d'un pénis peut être faite soit à l'aide du clitoris seul (métoidioplastie), hypertrophiée du fait du traitement par testostérone et qui a l'avantage d'avoir une fonction érectile3, soit en utilisant un lambeau cutané, le plus souventprélevé au niveau d'un bras4. Dans ce dernier cas, une prothèse est incluse permettant d'avoir une certaine rigidité. Les grandes lèvres sont utilisées pour la constitution d'une poche scrotale avec la mise en place de deux prothèses testiculaires.

Lorsque l'indication a été bien posée, la chirurgie améliore sensiblement la qualité de vie du ou de la patiente
La plus ancienne opération connue dechangement de sexe d’homme à femme est le cas de Lili Elbe à Berlin en 1930 par le chirurgien Magnus Hirschfeld. Lili Elbe subit quatre autres opérations dont une pour obtenir un utérus mais qui fut un échec. Cette dernière tentative causa sa mort.
En Inde, des adolescents fuient leurs maisons pour rejoindre la caste des Hijra où ils subissent une émasculation dans des conditions primitives. Cettecastration précoce a pour effet de freiner le développement des caractéristiques masculines.

Wilfrid est devenue Chloé, qui veut rester mariée à Marie. Un homme marié devenu femme a demandé jeudi son changement d'identité devant la chambre du conseil du tribunal de Brest. A l'issue de l'audience qui s'est déroulée jeudi matin à huis clos, le ministère public ne s'est pas opposé à sa...
tracking img