Electre de giraudoux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 43 (10617 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
4ème Objet d’Etude : Le Théâtre

Théâtre du XXe siècle : Le théâtre de l’Absurde

Problématique : le rôle du mythe dans l’œuvre théâtrale

Etude intégrale d’une œuvre : Electre de Giraudoux

I) Lectures Analytiques

- Lecture analytique 1 : Extrait de l’acte I Scène d’exposition

- Lecture analytique 2 : Acte I Scène 8

- Lecture analytique 3 : Acte II scène V - Lecture analytique 4 : Acte II scène VIII 

II) Lectures cursives et documents complémentaires

Etude intégrale d’une œuvre : Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée de Musset, Edition Flammarion

« Une entrée dans l’univers de Musset »

Objectifs

Objectif 1 : Réfléchir à la question de la représentation et au rôle qu’y tiennent le mobilier et les objets.

Objectif 2 :La place de l’exposition au théâtre.

Objectif 3 : Etudier les relations entre la Marquise et le Comte pour montrer comment l’évolution du dialogue donne à la pièce sa structure.

Objectif 4 : Une diatribe bien argumentée : faire analyser un cours extrait de la pièce pour mettre en évidence les caractéristiques du discours argumentatif dans une diatribe. (p44-45) « Vous vous figurezdonc…blasée »

Objectif 5 : Etudier les caractéristiques génériques de la pièce en montrant en quoi elle est apologue et proverbe.

Lectures Analytiques

Lecture analytique n°1 : Acte I scène I

Cour intérieure dans le palais d’Agamemnon.

L’ETRANGER, LES PETITES EUMENIDES, LE JARDINIER, LES VILLAGEOIS

Un étranger (Oreste) entre escorté de trois petites filles au moment où, de l’autre côté,arrivent le jardinier, en costume de fête, et les invités villageois

PREMIERE PETITE FILLE. Ce qu’il est beau, le jardinier ! DEUXIEME PETITE FILLE. Tu penses ! C’est le jour de son mariage. TROISIEME PETITE FILLE. Le voilà, monsieur, votre palais d’Agamemnon !L’ETRANGER. Curieuse façade ! … Elle est d’aplomb ? PREMIERE PETITE FILLE. Non. Le côté droit n’existe pas. On croit le voir, mais c’est un mirage. C’est comme le jardinier qui vient là, qui veut vous parler. Il ne vient pas. Il ne va pas pouvoir dire un mot.DEUXIEME PETITE FILLE. Ou il va braire. Ou miauler. LE JARDINIER. La façade est bien d’aplomb, étranger ; n’écoutez pas ces menteuses. Ce qui vous trompe, c’est que le corps de droite est construit en pierres gauloises qui suintent à certaines époques de l’année. Les habitants de la ville disent alors que le palais pleure. Et que le corpsde gauche est en marbre d’Argos, lequel, sans qu’on ait jamais su pourquoi, s’ensoleille soudain, même la nuit. On dit alors que le palais rit. Ce qui se passe, c’est qu’en ce moment le palais rit et pleure à la fois. PREMIERE PETITE FILLE. Comme cela il est sûr de ne pas se tromper.DEUXIEME PETITE FILLE. C’est tout à fait un palais de veuve. PREMIERE PETITE FILLE. Ou de souvenirs d’enfance. L’ETRANGER. Je ne me rappelais pas une façade aussi sensible… LE JARDINIER. Vous avez déjà visité le palais ?PREMIERE PETITE FILLE. Tout enfant. DEUXIEME PETITE FILLE. Il y a vingt ans. TROISIEME PETITE FILLE. Il ne marchait pas encore… LE JARDINIER. On s’en souvient,...
tracking img