Ertuyd

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1210 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
zaffc fc qf cqc ef cq e fqc e f qs dcf qs df cq se cq sd f cq se fc qsd f cqs d f cq se cq ze f qsd fc q ze c qs df cq ze cq se cqz e fqd f qsd f cqd sf qc d fq sd f dqs fq scfd f ds f q se ytkj ryt j g re gr q s f d fqsdfffffffffff cze rt s fd c fdg c sdf g sdf g g g g g g g ggggggg g g g g g g g g g g g g g gg g g g g g g g g ggggg g gg g c z r f ff f ff f f f f ff f f f f f f f ff f f f fff ffff fff fffff fff fff ffff f ff fff ff ff ffff f ffff ff fffff f f ffff ff ff fff f ff f ffff f f f f f ffff ff fff f f f f f fffff ffff f ff f fffff f f fffff f f f f ff fff fff f f f f ffffff f f f ff f f f fff ff ff f ff f f ff ff f f ff fLa comparaison entre les camps nazis et les camps soviétiques a donné lieu à controverses : pour certains historiens tels StéphaneCourtois[14], les points communs ne manquent pas : le Goulag commençant, observé par les officiers de la Reichswehr allemande en manoeuvre en URSS pour contourner les interdictions du Diktat de Versailles, a pu techniquement servir de modèle aux camps de concentration allemands: même disposition intérieure des baraquements et des camps, mêmes rythmes de travail, même utilisation économique, mêmesméthodes d'arrestation, d'interrogatoires et de transport des prisonniers, et une similitude idéologique dans la définition préalable d'une « humanité nouvelle délivrée de toute aliénation bourgeoise » d'un côté, et d'un « ramassis de parasites, de nuisibles, de corps étrangers au peuple » de l'autre[15] à ceci près qu'en Russie soviétique les discriminations contre ces « ennemis du peuple » étaientsurtout sociales, alors qu'en Allemagne nazie elles furent surtout ethniques. Dans les deux cas, les victimes furent enfermées et déportées soit pour ce qu’ells étaient (« asociaux », Juifs, Roms, homosexuels, anciens bourgeois, aristocrates, koulaks) soit pour ce qu'elles faisaient (dissidents, opposants, résistants, saboteurs pendant la Seconde Guerre mondiale). Si les nazis ont, en outre, tentéd'exterminer les handicapés, le régime soviétique de son côté a aussi déporté sur critère ethnique, voire de diplôme (les personnes instruites, les officiels et les officiers) parmi les peuples des Pays baltes, de Pologne (massacre de Katyń), d'Ukraine, de Biélorussie, de Moldavie, de Crimée (les Tatars) et du Caucase (entre-autres, la totalité des Ingouches et des Tchétchènes furent déportés)[16],sous toutes sortes de prétextes (le plus courant étant qu'ils étaient susceptibles de s'allier à l'Allemagne contre la Russie : quel aveu d'impopularité...). Côté soviétique toujours, même s'il n'y eut rien de comparable à la Shoah, on déporta néanmoins les Juifs du « Comité juif antifasciste »[17] en 1946 comme « ennemis du peuple »[18].

D'après Alexandre Zinoviev, le phénomène « communaliste »a pu également jouer un rôle dans cette terrifiante concentration de prisonniers : de nombreuses personnes ont été emprisonnées au Goulag pour des faits que l'on pourrait qualifier d'anecdotiques, absurdes et sans intérêt, voire même sans accusation motivée, simplement parce que les sections locales de la Tchéka-GPU-NKVD avaient un « plan d'arrestations » à tenir[19]. Cette concentration n'estpas issue d'un programme d'extermination comme ce fut le cas pour les camps nazis, mais des discriminations sociologiques du communisme soviétique élargies jusqu'à l'absurde avec son évolution en stalinisme. Sans programme d'extermination initial, elle a quand même atteint environ 18 millions de victimes, dont environ 10 % sont mortes[20] mais sur une période plus longue.

Les deux systèmes ontcherché à déshumaniser les victimes par et dans un langage[21] visant l’humiliation. Cependant, le Goulag se démarquait des camps nazis sur plusieurs points : d’abord, le système concentrationnaire soviétique a duré beaucoup plus longtemps que le système nazi et a comporté plus de 600 camps alors que le système allemand n'a pas dépassé 50 ; ensuite, les prisonniers soviétiques survivants...
tracking img