Etude de cas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1201 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier documentaire

1 : Description de l’évolution de la crise financière de 2008 

Tout d’abord, il semble important de rappeler dans quel contexte la crise de 2008 à débuté. En effet, les débuts de la crise sont premièrement l'éclatement de la bulle immobilière dans de nombreux pays a réduit l'activité dans le secteur de la construction, entraînant un effet négatif sur le PIB. La baissedes prix immobiliers provoquent un effet richesse négatif sur les ménages propriétaires et les incitent à épargner. Deuxièmement, Les prix des matières premières ont connu un boum à partir de 2000 après une période de prix bas sur la période 1980-2000. Ces hausses s'expliquent notamment par la spéculation. Le marché financier étant orienté à la baisse, des spéculateurs se sont réfugiés dans lecommerce des matières premières, notamment le pétrole et les produits agricoles, amplifiant artificiellement la hausse des cours. Par conséquent, l’augmentation des prix cause une très forte baisse de la demande. Ensuite Troisièmement, février 2008, l'inflation était à son niveau le plus haut depuis 10-20 ans suite à la politique monétaire expansive de la Fed pour faire face à la crise financière. Dece fait, les causes de cette crise seront multiples.
Pour commencer, L'endettement des américains et la bulle immobilière font que les prêts hypothécaires américains (subprime) sont l'élément déclencheur de la crise financière qui a entraîné la crise économique de 2008-2010. Ensuite, les déséquilibres de la balance commerciale américaine qui viendrait du déséquilibre de la balance commercialeaméricaine et de l'excédent chinois qui pousse les États-Unis à emprunter massivement aux chinois. Enfin, la baisse des taux directeurs de la Fed suite à la décision d'Alan Greenspan de baisser les taux directeurs de la Fed à 1% pendant un an. Cette politique aurait engendré un montant énorme de prêts qui aurait conduit à un boom insoutenable. Parallèlement la politique agressive du crédit auxEtats-Unis et le contournement des règles prudentielles par les banques ont aggravé la crise de l’immobilier pour la rendre générale de même que la titrisation, qui consiste à transformer des crédits distribués par une banque en titres de créances, a propagé la crise à travers le monde. La suite des événements ressemblera à la chute en chaîne de dominos. Les prix de l’immobilier s’effondrent, lavaleur des hypothèques baisse, les mensualités augmentent, parfois de manière spectaculaire, les foyers les plus modestes ne peuvent plus rembourser leurs emprunts, la valeur des maisons hypothéquées ne couvre plus ce qui reste à rembourser des prêts, les sociétés spécialisées dans le «subprime» mettent alors la clé sous la porte. De ce fait, la crise s’accentue en 2008 avec la faillite de plusieursétablissements financiers provoquant un début de crise systémique et la mise en difficulté de plusieurs états. Les grandes banques déposent le bilan les unes après les autres et les petits épargnants craignent pour leurs avoirs.

2 : Résumer de la situation économique et financière des banques après la crise

Tout d’abord, il semble important de préciser qu’il n’y a pas encore de réelle fin àcette crise mais que celle-ci est en voie de se terminer prochainement. De ce fait, nous somme actuellement dans une situation ou des mesures sont mises en place afin d’en finir avec le phénomène de ces dernières années. Pour cela, des politiques monétaires sont mises en place par les états. En effet, avec la crise, les banques centrales ont conduit des politiques monétaires visant à injecter desliquidités comme le souligne M.Artus déclarant le 3 Novembre 2009 que « La liquidité mondiale n’a jamais progressé aussi vite. De 1990 à 2007, la monnaie en circulation, estimée sur la base des bilans de banques centrales, progressait de 15% par an en moyenne ; aujourd’hui, la rythme est de plus de 30% ». Il serait donc nécessaire pour les Etats de mettre fin à l'indépendance des banques...
tracking img