Expose

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1349 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
EXPOSE SUR LE RACISME ET LA XENOPHOBIE

I. Introduction

Nous allons vous parler du racisme et de la xénophobie qui demeure depuis la nuit des temps et se présente encore dans la plus part des sociétés modernes sous plusieurs formes.

II. Racisme et Xénophobie


1. LE RACISME ET LA THEORIE DES « RACES »


a) Définitions du racisme

Le racisme vient du mot Razzaitalien qui signifie race. Il fait partie des mots en –isme qui prétendent fonder une théorie à partir d’un nouveau concept.
C’est une idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races », comportement inspiré par cette idéologie. Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie de personnes.
Le racisme serait à la fois un discourscommun, un comportement individuel et collectif de rejet au faciès, un discours théorique sur les « races » mais aussi sa mise en œuvre dont le succès politique se manifeste.

b) La théorie des « races »

Une race est un groupe naturel d’hommes qui ont des caractères semblables (physiques, culturels,…) provenant d’un passé commun. C’est à partir de ce classement des groupes humains que lathéorie du racisme c’est mise a l’œuvre en cherchant à hiérarchiser les groupes identifiés. A l'heure actuelle, le terme de « race » conserve souvent une connotation négative liée aux nombreuses dérives racistes dans son utilisation.

c) Les origines historiques du racisme

Le racisme existe depuis la nuit des temps. Les grecs se considéraient comme les seulshommes libres. C'est pour cela qu'ils réduisaient à l'esclavage les populations étrangères. Les romains se sentaient se sentaient supérieurs à leurs voisins car leur unique but était d'envahir leurs territoires. Les égyptiens s'opposaient à ceux qui ne parlaient pas leur langue. Au XVI siècle, lors de la conquête du nouveau monde, les espagnols ont instaurés le racisme. Ils comparaient les indigènes àdes animaux car ils ne portaient pas d'habits. Au XVIIème siècle, pour des raisons économiques, plus de 10 millions de noirs, qualifiés de sous hommes, ont été déportés dans des conditions misérables d’Afrique vers l’Amérique. Aux XVII et XVIII siècle, environ 100 000 à 150 000 esclaves noirs sont vendus chaque année aux négriers européens. Même en France l’esclavage est considéré comme légaljusqu’en 1848. L'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis se fait en 1865. Dès 1875 il y a une naissance des lois imposant la séparation selon les races dans certains états américains :
- interdiction des mariages mixtes
- entrée dans les lieux publics
Il faut attendre 1960 et les mouvements noirs américains, pacifistes ou violents, comme ceux du pasteur Martin Luther King (prix Nobel de lapaix en 1964), pour que l’égalité des droits soit enfin reconnue aux citoyens noirs Américains.
A partir des années 1930, le nazisme apparait, c’est un système idéologique et politique qui règne en Allemagne, le racisme et l’antisémitisme en constituent l’essence. Ce régime persécute d’abord les juifs et les exclue de la société par des lois, puis les extermine dans le cadre de la solution finale.Depuis 1962 il règne au Rwanda une haine raciale entre les Hutus et les Tutsis pour une simple différence du domaine agricole. Ce problème a causé de sanglants massacres qui ont fait des centaines de milliers de morts. Aujourd'hui, même dans les civilisations occidentales, le racisme persiste même s'il se situe à différents niveaux. En effet, il peut être à un niveau national comme en républiquefédérale de Yougoslavie, où Milosevic est un dictateur raciste. Il peut aussi être vécu au quotidien en France.


d) Personnes à l'origine des théories racistes

1. Comte Joseph Arthur de Gobineau
L’essai sur l'inégalité des races humaines est un essai du Comte Arthur de Gobineau paru en 1853 qui énonce sa conception de la...
tracking img