Fancais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1122 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
22 SEPT 08
26 RUE D'ORADOUR SUR GLANE 75015 PARIS - 01 44 82 16 16

Quotidien Paris OJD : 77582 Surface approx. (cm²) : 562

Page 1/3

Les troupes françaises doivent-elles rester en Afghanistan ?
n mois après la mort de dix soldats français, les députés et les sénateurs, réunis en session extraordinaire, au titre de l'article 35 de la nouvelle Constitution, doivent se prononcer sur la «prolongation de l'intervention des forces armées françaises en Afghanistan ». Une première après six ans de présence militaire et une occasion pour le gouvernement de préciser ses objectifs et sa stratégie.

U

Oui : Étienne de Durand CC Lin échec serait un terrible aveu de faiblesse pour l'Occident»
} Afghanistan est un enjeu stratégique crucial pour la stabilité dans le monde. La zonecontrôlée par les tribus pachtounes est au cœur du djihadisme international depuis quinze ans. Le départ des troupes étrangères signerait le retour des talibans au pouvoir et une guerre civile sans fin. Ce serait également pour l'Occident un terrible aveu de faiblesse, aux conséquences potentiellement désastreuses. Faut-il pour autant se contenter de la situation actuelle ? Certainement pas ! Les raisonsde l'échec actuel sont connues : les Occidentaux n'ont pas défini une véritable stratégie et donc des objectifs réalistes, tandis que les insurgés bénéficient d'un sanctuaire au Pakistan, qui n'a jamais vraiment accepté la chute de ses alliés talibans en 2001. À cela s'ajoutent les incohérences caractéristiques de toutes les interventions occidentales récentes, particulièrement criantes enAfghanistan : absence de coordination entre acteurs, moyens insuffisants, faible volonté politique, etc. Cependant, il faut rappeler que la stabilisation d'un pays en guerre est toujours longue — au moins dix ans — et difficile à mettre en œuvre. Il de-

L

vient donc urgent que la France précise sa stratégie à l'heure même où les Américains sont en train de redéfinir la leur, en déployant' plus demoyens militaires en Afghanistan. Il faut également cesser d'aveugler l'opinion en drapant, d'un côté, notre intervention sous de grands principes humanitaires, et en se contentant, de l'autre, du service minimal. Il s'agit aujourd'hui de contenu- les insurgés, de donner à l'État afghan le temps de se consoli-

Etienne de Durand, directeur du centre des études de sécurité à l'Institut françaisdes relations internationales (Ifri). der et les moyens de contrôler son territoire, quitte à en rabattre sur la promotion de l'État de droit ou la lutte contre le trafic de drogue. Autrement dit, donner du temps au temps pour trouver les bases d'un compromis acceptable. •

IFRI 2501907100506/GST/MSP

Eléments de recherche :

IFRI ou Institut Français de Relations Internationales, toutescitations

22 SEPT 08
26 RUE D'ORADOUR SUR GLANE 75015 PARIS - 01 44 82 16 16

Quotidien Paris OJD : 77582 Surface approx. (cm²) : 562

Page 2/3

Non : Mariant Abou Zahad ff Les alliés sont désormais perçus comme une armée d'occupation
a France n'aurait jamais dû envoyer des troupes combattantes dans un pays en guerre, aux côtés de forces alliées qui ne poursuivent pas les mêmes objectifs,qui sont instrumentalisées dans une multitude de conflits locaux et qui ne savent plus vraiment contre qui elles se battent. La situation est d'autant plus dangereuse que la nature du conflit a radicalement changé : les forces étrangères, au départ relativement bien accueillies lorsqu'il s'agissait de chasser Ben Laden et le régime taliban, sont désormais perçues par une majorité de la populationcomme une armée d'occupation. Et tous ceux qui veulent la chasser du pays sont affublés du vocable de taliban, bien pratique pour diaboliser l'adversaire auprès des opinions occidenta-

L

Mariam Abou Zahad,

chercheur au Centre d'études et de recherches internationales (Gen). les. C'est le résultat d'une succession d'erreurs commises par les alliés qui traduisent une incompréhension...
tracking img