Fayfay

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1313 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le transport aérien au Maroc, un outil stratégique de développement touristique :
11 juin 2006 (mis à jour le 17 janvier 2011) - Transports et sécurité routière

Avec un objectif de 10 millions de touristes en 2010, le Maroc relève un défi majeur : devenir un acteur incontournable du tourisme méditerranéen. La croissance enregistrée en 2005 : +15% de touristes illustre déjà les premierseffets des mesures prises pour atteindre cet objectif.
La clientèle française, qui représente la principale clientèle étrangère, est une cible privilégiée : +27% de visiteurs en 2004, + 19% en 2005.
Au regard de ce constat, ce dossier propose un éclairage sur la stratégie mise en œuvre par le Maroc pour soutenir cette croissance et poursuivre des objectifs des plus ambitieux.
La première partie :«1. Le Maroc : un nouvel eldorado économique», rappelle les performances de l’économie nationale et la place du transport aérien, en tant que vecteur de cette croissance. A ce titre, l’ouverture progressive du ciel marocain qui se traduit par de multiples accords internationaux, et une politique attractive pour les investisseurs notamment dans le domaine immobilier, sont présentées commeindispensables aux objectifs de développement touristique.
La deuxième partie : « 2. Les infrastructures aéroportuaires » décrit la planification aéroportuaire menée par l’office national des aéroports (ONDA) qui doit conjuguer l’accroissement des capacités, la modernisation des aéroports et des offres de services de qualité. L’ampleur du chemin déjà parcouru se mesure dans les trafics de passagersaccueillis dans les aéroports dont le volume est dix fois plus important aujourd’hui qu’en 1968.
La troisième partie : « 3. Le transport aérien marocain : vers un environnement concurrentiel » présente le transporteur national : Royal Air Maroc (RAM). Seule compagnie internationale basée au Maroc, elle est désormais concurrencée par le modèle low-cost, non seulement sur les lignes intérieures maiségalement sur la desserte du territoire. La présence de ce nouveau partenaire conduit la compagnie à explorer de nouvelles stratégies et plus particulièrement l’opportunité du marché africain où elle enregistre des résultats prometteurs en réalisant une progression de son chiffre d’affaires de + 68% en 2005.
La quatrième et dernière partie : « 4. L’industrie aéronautique : la politique de l’accueil »,conclut sur la problématique du secteur industriel défendu par le Maroc, menant une politique incitative en faveur de l’accueil de grands noms du secteur et dans l’offre de services techniques de maintenance constitués en pôle aéronautique
Le Maroc vise 230 000 touristes italiens en 2011 contre 210 000 en 2010
| Plus...
Vingt-trois professionnels conduits par l'Office du tourisme ont fait lapromotion du Maroc à la Bourse italienne du tourisme qui s’est tenue à Milan. Des formules associant les circuits des villes impériales et les stations balnéaires jugées idéales pour attirer les touristes italiens.
L ’ombre de la crise économique et politique planait sur la Bourse italienne du tourisme (BIT) qui s’est déroulée à Milan du 17 au 19 février. Et en dépit de cette conjoncture difficile,le Maroc était présent en force à ce rendez-vous mondial et annuel des professionnels du tourisme. Encadrés par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), 23 opérateurs, essentiellement des agences de voyages, ont pris place dans le stand du Maroc. L’objectif de cette opération est de développer le marché italien, 4e marché émetteur au Maroc. «Nous visons cette année 230 000 touristes contre210 000 en 2010 pour nous placer dans le top 5 des destinations non européennes du marché italien», annonce Abdelhamid Addou, DG de l’ONMT. Ce ne sera pas facile, en raison de la crise économique qui a entraîné une baisse de 10% de l’activité des TO italiens et des événements qui secouent actuellement les pays arabes. «Le risque d’amalgame est présent, mais aucune tendance, ni positive ni...
tracking img