Fbcf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1576 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Corrigé du devoir

Etude de documents

Vichy : « un passé qui ne passe pas » ?

➢ Qu’est-ce qui caractérise l’évolution de la mémoire savante sur Vichy entre 1945 et aujourd’hui ? (Documents 3 et 4)

La mémoire savante dépend pour faire simple : des choix opérés par les historiens, du rythme d’ouverture des archives publiques et de la demande sociale. Or, tous ces aspects ontjoué contre une étude exhaustive et dépassionnée du régime de Vichy.

Voilà pourquoi, la mémoire savante a tardé à ausculter Vichy. Voilà pourquoi l’ouvrage d’histoire qui va dominer l’historiographie française « jusqu’au années 70 » est l’œuvre d’un journaliste et non d’un universitaire, n’est pas une autopsie mais un plaidoyer. « L’Histoire de Vichy » de Robert Aron (document 1) s’efforcede montrer que Pétain, le bouclier des Français, a su jouer double jeu avec Hitler. Ainsi, selon Robert Aron, « , négociations secrètes, télégrammes clandestins, mesures dilatoires, impossibles à percevoir par l’opinion, ne cessent de réduire la collaboration proclamée » (lignes 7 à 9). Certes, les preuves censées étoffer cette thèse sont loin d’être probantes mais Robert Aron profite ici d’uncontexte de Guerre Froide marqué en France par une recrudescence de l’anticommunisme.

En fait, il faudra attendre l’exploitation méthodique des archives allemandes par Eberhard Jäckel (« La France dans l’Europe d’Hitler », 1968) pour voir les thèses d’Aron mises en pièces. Malheureusement pour cet historien allemand, son approche ne rencontre pas l’écho mérité ; ce qui ne fut pas le cas pourson successeur américain, Robert Paxton dont « La France de Vichy » (document 4) connut un réel succès (12 000 exemplaires vendus lors du premier tirage). Pour Paxton, si bon nombre de Français se font « complices » du Reich (ligne 2) ; c’est par attrait pour « la Révolution Nationale » (ligne 8). Avec Paxton, le verdict est sans appel : la collaboration est une initiative française perçue comme lacondition politique nécessaire à l’établissement d’une dictature paternaliste et traditionaliste (le régime de Vichy).

Jackël comme Paxton n’étaient pas Français ; il leur était donc plus facile de prendre du recul par rapport à Vichy. En outre, l’arrivée à maturité d’un public jeune, nombreux (les enfants du baby-boom) et né après la guerre allait fait évoluer la demande sociale. Le désird’oubli laissait peu à peu la place à l’envie de savoir. Reste que seules les archives allemandes avaient été exploitées et que nos deux historiens n’avaient fait que défricher le terrain. La « Révolution paxtonienne » pour reprendre l’expression de Rousso (« La syndrome de Vichy », 1990) ne pouvait être qu’un début et la mémoire savante devait encore s’affiner notamment sur la question trèsproblématique de l’opinion des Français sous Vichy.

Ainsi, Pierre Laborie en s’appuyant sur l’étude des archives françaises nuancera fortement le fait que les « Français se [soient] laissés entraîner jusqu’au bout sur une mauvaise pente » (ligne 6)…Selon lui, l’opinion publique prend progressivement mais irrémédiablement ses distances avec le régime gardant en revanche son soutien pour la seulefigure du maréchal (« L’opinion française sous Vichy », 1990).

➢ Qu’est-ce qui caractérise l’évolution de la mémoire officielle sur Vichy entre 1945 et aujourd’hui ? (Documents 1 et 5)

En censurant « Nuit et brouillard » (Alain Resnais, 1956), un documentaire qu’il avait lui même souhaité (on retrouve parmi les producteurs de le Ministère des Anciens Combattants), l’Etat français faisaitla démonstration de son incapacité à vouloir regarder Vichy en face.

Désireux de préserver l’unité nationale (Voir le discours de De Gaulle du 5 mars 1945 à Oradour : « Pour réparer et pour conserver le souvenir, il faut rester ensemble comme nous le sommes maintenant »), de chanter la grandeur éternelle de la France (naissance du « mythe résistancialiste », incarnation de la « vraie...
tracking img