Fiche analytique le mondain voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1504 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
I- Un texte de circonstance :

1- L’éloge et le blâme :

a- Définitions :
- L’éloge et le blâme appartiennent au genre oratoire et au type épidictique ou démonstratif ;
- L’éloge a pour but d’obtenir l’adhésion des contemporains à des idées, des comportements, des valeurs, des personnes dont on vante les qualités ;
- L’éloge repose souvent sur des valeurs données comme absolueset objectives alors qu’elles sont relatives et subjectives ;

b- Le Mondain :
- Dans un éloge paradoxal du XVIIIe siècle, Voltaire célèbre les valeurs montantes de la bourgeoisie ;
- Paradoxe : le siècle de fer est en fait un siècle d’or ; le siècle ou l’âge d’or était un siècle ou un âge de fer ;
- Poème en décasyllabes à rimes suivies ;

2- Les circonstances du texte :

a-L’éloge de l’Essai politique sur le commerce :
Les principes du commerce sont à présent connus de tout le monde ; nous commençons à avoir de bons livres sur cette matière. L’Essai sur le commerce de M. Melon est l’ouvrage d’un homme d’esprit, d’un citoyen, d’un philosophe ; il se sent de l’esprit du siècle, et je ne crois pas que du temps même de Colbert il y eût en France deux hommescapables de composer un tel livre. (…) Voltaire, Observations sur Messieurs Jean Lass, Melon et Dutot, sur le commerce, le luxe, les monnaies et les impôts (1738)

b- Le Mondain :
La lecture de l’Essai politique sur le commerce de J.-F. Melon inspire à Voltaire une petite pièce en vers qu’il intitule : Le Mondain et qui est diffusée en 1736. Averti que ce texte est arrivé entre les mains du gardedes Sceaux, Voltaire s’inquiète, se croit en danger et quitte Paris précipitamment pour gagner la Hollande où il demeure quelques semaines. A son retour il rapporte une nouvelle pièce : La Défense du Mondain ou l’apologie du luxe. Le ton est moins provocateur que celui du premier texte. L’argumentation plus sérieuse s’appuie sur des justifications économiques qui le rendent plus proche du livrede Melon ;

II- L’argumentation :

1- Les composantes :
- Thème : Le XVIIIe siècle : cet âge (6) ;
- Thèse : Ah ! le bon temps que ce siècle de fer ! (21)

2- Schéma argumentatif :
- a1 (1/7) : opposition des opinions : Moi, je … (5) ;
- a2 (8/12) : appel à des valeurs partagées : le goût du luxe et de la consommation matérielle ;
- a3 (13/21) : un siècled’abondance ;
- a4 (22/29) : la fonction civilisatrice du commerce ;
- a5 (30/43) : tableau négatif de l’état de nature ;

3- Les procédés d’argumentation :

a- La référence à des valeurs :
- morales :
o personnelles : Moi je (5) ; mon bien (6) ; m’a fait (6) ; mes mœurs (8) ; j’aime (9) ;
o collectives (argument d’autorité du bourgeois honnête homme) : Tout honnête homme(12) ;
o La revendication de l’hédonisme : des besoins et des plaisirs (17) ; les plaisirs (10) ; nouveaux (17) ; nouveaux (27) :
▪ les plaisirs esthétiques : les arts (10) ; le goût, les ornements (11) ; un bon vin frais (38) ; la soie et l’or (40) ;
▪ les plaisirs du confort : la propreté (11) ; l’abondance à la ronde (14) ; tout sert au luxe (20) ;l’industrie et l’aisance (42) ;
- philosophiques (argument d’autorité de la Nature providentielle) : grâce à la Nature sage (5) ;

b- Des exemples susceptibles d’emporter l’adhésion du destinataire :
- Texel ; Londres ; Bordeaux (25) ; sources du Gange (27) ; vins de France ; Martialo (37) ; (25) Texel : île de Hollande ; (37) Martialo : auteur d’un traité de gastronomie ;

c- Les procédésrhétoriques :
- appel au destinataire : Voyez-vous pas ? (24) ; Admirez-vous ? (41) ;
- inclusion dans le pronom Nous : Nous apporter (16) ; Nos vins (29) ; Nos bons aïeux (31) ; nos aïeux (41) ;
- vocabulaire valorisant : Sage (5) ; doux (13) ; féconde (16) ; bon (21) ; agiles (24) ; heureux (26) ; bon (38) ; brillaient (40) ;
- termes modalisateurs :
o...
tracking img