Fiche bac sur gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1607 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie
Agrippa d’Aubigné
Pierre de Ronsard
Né au sein d'une famille noble, Pierre de Ronsard se tourne vers une carrière ecclésiastique pour s'assurer un revenu constant. Cela lui permet de se consacrer à la poésie. En 1544, il fonde avec d'autres amis poètes le groupe de la Pleïade afin de définir de nouvelles règles poétiques. Celles-ci sont énoncées dans le manifeste 'Défense etillustration de la langue française' rédigé par Joachim Du Bellay. Se conformant à ces nouveaux principes, Ronsard, grand humaniste, compose des oeuvres inspirées des formes antiques telles que les Odes (5 volumes, publiés en 1550 et 1552) et les élégies dans les recueils dédiés aux femmes (' Les Amours de Cassandre', les 'Sonnets pour Hélène'). En même temps, il participe activement à la vie decour sous Charles IX, à l'activité des premiers salons et à l'académie de poésie et de musique avec Baïf. Il partage sa vie entre Paris et la Touraine où il décède en 1585.
La pléiade
Gargantua chapitre 6
I) Une naissance invraisemblable dépeinte avec réalisme.
Le réalisme
Différentes étapes de la naissance aux premiers âges de l'enfant.
Situation vraisemblable: nom,caractéristiques.
La démesure
-Registre épique (actions extraordinaires d'un héros avec de nombreuses hyperboles et des indications chiffrées).
Naissance miraculeuse/invraisemblable de Gargantua avec « un horrible cri », et la signification de son nom. Référence aux Hébreux pour le nom.
Gigantisme: Gargantua est promené sur une charrette.
II) Une scène carnavalesque.
Unedescription naturelle
Langage du corps avec absence de tabou.
Importance de la boisson.
Un conteur particulier
Intervention du narrateur en dehors de la description et de la narration → subjectivité.
Volonté d'expliquer: connecteurs logiques.
Caractère plaisant, pour autant le narrateur juge certains éléments et seul un lecteur averti peut comprendre toutesles subtilités.
III) Le rire comme vérité
Le mélange des genres
Mélange sérieux et grotesque
Rabelais traite l'éducation par le biais du gigantisme
Caractère trivial qui donne un aspect populaire en apparence au récit.
Un langage équivoque.
-Double sens: références aux scotistes, référence à la Sorbonne, et aux Hébreux.
-Ce récit trivial est parsemé deréférences érudites ce qui nous conduit à dire qu'il s'agit d'une œuvre atypique.
Conclusion: Citation de Marie-Madeleine Fragonard: « Méfions nous des histoires de géant » → réflexion sur l'éducation derrière l'aspect trivial
Cette scène s'inscrit dans la tradition avec le registre épique, la référence à la chevalerie (naissance miraculeuse) et les réflexions philosophiques.
Ouverture:Gargantua va être initié à la chevalerie → héros extraordinaire
Chapitre 21 : Gargantua
L'extrait que nous étudions est tiré du chapitre 21, de gargantua. Cette oeuvre met en scène un héros ordurier et excessif, qui peu à peu forme son esprit et profite des préceptes humanistes. Auparavant, dans l'oeuvre, le lecteur a suivi le géant lors de son éducation donnée par les Sorbonnistes.
Dans unregistre didactique, l'auteur nous présente les caractéristiques de l'éducation humaniste. Comment ce texte nous les expose-t-elles ?
*Chapitre 25 : *Gargantua
Le portrait de Frère Jean est une critique joyeuse du monde religieux dans un texte marqué par une tonalité burlesque ?
1) Frère Jean des entommeurs, un être de démesure
A) L’arrivée d’un homme extraordinaire
Le portraitmélioratif avec les qualités physiques mais également didactique (bon orateur…) -C’est un homme décrit comme courageux, il est en opposition avec les moines et les hommes couards de Pycrochole
-Il se sent investit d’une mission et est prêt pour cela a braver tous les dangers pour défendre ses idées
B) Un orateur burlesque
Il harangue les foules
Aspects chevaleresque :...
tracking img