Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1017 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture :

La Peur des barbares. Au-delà du choc des civilisations

Auteur : Tzvetan Todorov Directeur de recherches au CNRS (Centre de recherches sur les Arts et le Langage)
Éditeur : Robert Laffont
Date de publication : 15 Septembre 2008

Tzvetan Todorov est l'auteur de nombreux ouvrages traitant de littérature, d'histoire, de politique et de morale. Il a enseigné à Yale auxÉtats-Unis, et à l'École pratique des hautes études, à Paris. Ses livres sont traduits dans plus de vingt-cinq langues.

A la fin de la seconde guerre mondiale les territoires essentiellement délimités par des critères politiques. De 1947 à 1991 le Capitalisme s’oppose au Communisme : C’est la période de « Guerre Froide ». Avec la chute du communisme beaucoup ont pensés que la situations’améliorerait, mais cela n’a pas été le cas. La fin de la Guerre Froide s'est accompagnée d'un accroissement des sentiments identitaires, que ce soit dans le monde musulman, avec le réveil de l'islam radical, en Asie ou dans les pays d'Europe qui ont fait leur révolution au nom de leur nation et de leur culture.
Le monde actuel est donc marqué par des clivages idéologiques et culturels  que beaucoupdéfinissent de "choc des civilisations". Ce terme définit des mondes, figés dans leurs différences historiques, culturelles, religieuses, et qui sont de ce fait voués au conflit.

Tzvetan Todorov au travers son essai nous explique que la situation est beaucoup plus complexe et que pour en saisir la complexité il faut se tenir "au-delà du choc des civilisations". Selon lui « l’interprétation desconflits politiques et sociaux en termes de religion ou de culture (ou encore de race) est à la fois fausse et nocive : elle envenime les conflits au lieu de les apaiser ». Pour appuyer sa thèse l’auteur confronte et analyse plusieurs faits historiques et fait référence à de nombreux ouvrages et témoignages pour appuyer ses propos (Ceux-ci peuvent dater du passé comme du présent).

Il aborde ainsiplusieurs questions qui permettent de mieux comprendre le monde actuel :

La Barbarie et la civilisation  sont deux critères fréquemment utilisés pour définir les relations entre les peuples ou les sociétés. Les barbares étant les étrangers qui apparaissent comme une menace et se distingue par leur férocité et leur inhumanité. Et les personnes civilisées étant les personnes sachant faire preuvede compassion et d’humanité. Mais il est dangereux de classé une catégorie de la population sur un seul critère qui plus est subjectif.
Les identités collectives peuvent être issues de l’appartenance culturelle, de la solidarité civique ou de l’adhésion à des valeurs morales et politiques communes. Il faut donc apprendre à gérer les conflits qu’il peut y avoir entre les différentes identités.Les pays occidentaux sont aujourd'hui largement dominés par le sentiment de la peur. Peur à la fois face aux pays dits de l'appétit (Chine, Brésil etc.) et leur formidable potentiel de développement économique, et face aux pays dits du ressentiment (anciens pays colonisés) qui seraient animés d'une haine à l’encontre des pays occidentaux.
Le 11 septembre 2001 a définitivement ouvert, l'ère du« choc des civilisations ». En effet face au ressentiment des pays islamistes ou des anciennes colonies « l'Occident » a peur. Mais « La peur des barbares risque de nous rendre barbares » Les pays que l’on dit civilisés passent pour des barbares en vue des actes qu’ils commettent pour préserver leurs idées.
L’auteur étudie également plusieurs cas autres (conflits internes à la société européenne,évolution de l’islam…) pour illustrer ses propos.
L'identité européenne est particulière du fait du statut qu’elle accorde aux différences entre pays, société ou cultures. L’identité européenne est basée sur l’adhésion à des valeurs morales et politiques communes.
Il faut donc éviter de se contenter d’analyser la situation du monde actuel de manière simplifiée et de considérer les choses...
tracking img