Generation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (254 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Si l’on en croit Martine FOURNIER, sociologue à l’origine de l’article titré « Tous les hommes sont mortels » paru dans la revue de presseSciences humaines en mai 2008, l’homme ne serait plus seul maître de son destin, le renversement sociologique et culturel, l‘avancement tant sur leplan scientifique que médical sont en partie à l’origine de cette confusion des rôles sociaux octroyés à chaque âge et sur le mode vie dechacun.
Une adolescence qui s’étire dans le temps, le passage de l’adolescence à la l’âge adulte se voit de plus en plus repoussé, dû à des étudesqui perdurent, sans insister sur le fait que la vie sexuelle et le mariage ne manifestent plus un établissement. Les deux cosignataires de larevue de presse des Sciences humaines « Une crise l’âge adulte ? » Éric DESCHAVANNE et Pierre-Henri TAVAILLOT, prolongent cette idée d’étirement,en amont, d’une jeunesse qui ne cesse de s’allonger et en aval d’une sénescence dorée, où l’on ne se sent pas vieux, sur laquelle reposenttoutes les obligations d’une vie exemplaire, telles que de faire carrière, d’élever ses enfants, et l’épanouissement personnel. Jugé comme un indiceintéressant, les deux sociologues précisent que nous ne sommes pas encore arrivés cette « tyrannie juvénile » qu’avait prédit le philosopheGrec, Platon, même si tout tend à nous y conduire, il y reste des enfants qui accepte de grandir et des adultes qui ne acceptent de vieillir .
tracking img