Guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
GUERRE FROIDE (Suite).

I. CONTESTATION, EBRANLEMENT DES BLOCS : VERS UN MONDE MULTIPOLAIRE?

Les Etats-Unis, embourbés dans la guerre du Vietnam, sont de plus en plus l’objet d’une réprobation mondiale. De plus le miracle économique européen et la réussite de la CEE nourrissent des relations d’autonomie par rapport aux USA dont la tutelle est de moins en moins bien supportée en Europe.Quant au Japon, il devient lui aussi un nouveau pôle avec lequel il faut compter, au moins sur le plan économique.
A l’Est, la crise du bloc communiste s’approfondit, avec de nouvelles forces centrifuges qui s’y manifestent, Moscou et Pékin restant les deux pôles dominants et antagonistes
Au clivage Est-Ouest, se juxtapose en outre un clivage Nord –Sud, avec l’émergence du tiers-monde sur la scèneinternationale.

Le monde bipolaire, hérité de la guerre, est en fait en train de devenir un monde multipolaire

1. A l'Ouest, le leadership américain contesté par la France Gaullienne

De Gaulle va incarner la résistance à l’hégémonie américaine. A partir de 1962, la France est libérée de la question algérienne et De Gaulle peut désormais mener la «grande politique» qu’il souhaite pour laFrance, politique de grandeur et d’indépendance nationale qui va se manifester de différentes manières.
La volonté d’indépendance face à l’impérialisme américain est très forte mais il n’y a aucun reniement d’alliance : en 1962, la France est le plus fidèle allié des USA dans la crise de Cuba : « Si c’est la guerre, nous la ferons aux côtés des Américains »

a) La volonté d’indépendance sur leplan militaire.
-Poursuite du programme de recherche et armement nucléaire : La France fait exploser sa première bombe A en 1960 et la bombe H en 1966. Elle se lance dans un programme d’équipement (avec construction de sous-marins nucléaires, silos de fusées nucléaires et avions)
- Refus de s’associer aux traités internationaux sur le nucléaire: traité de Moscou d’interdiction des essaisnucléaires atmosphériques en 1963, et traité de non-prolifération des armes nucléaires en 1968.
-Rejet du « Grand Dessein » de Kennedy. De Gaulle, qui avait proposé en 1958 un projet de directoire à 3 de l’Alliance Atlantique, refuse à son tour en 1962 le « Grand Dessein » de Kennedy qui voulait intégrer les forces européennes y compris nucléaires dans l’OTAN, les E.U. gardant seuls le pouvoir dedécision nucléaire.
-Retrait de la France de l’OTAN: en Mars 1966, la France se retire complètement de l’OTAN, tout en restant membre de l’Alliance Atlantique, et les forces américaines présentes en France sont invitées à quitter le territoire national.

b) La volonté d’indépendance sur le plan économique et financier
-Contrôle et limitation des investissements américains en France pour éviter la misesous tutelle de notre industrie nationale et conserver notre indépendance sur le plan économique
-Volonté de développer la recherche et l’industrie française. Il s’agit là encore de faire face aux tentatives hégémoniques américaines. Efforts pour une filière française de l’énergie nucléaire pour éviter le recours aux brevets américains. Plan Calcul pour développer l’informatique française ;soutien à « Bull ». Avion supersonique « Concorde » en collaboration avec les Anglais
-Offensive contre la suprématie du $ à partir de 1965. De Gaulle est favorable à un système monétaire qui ne serait fondé que sur l’or. La France vend donc ses $ pour se constituer des réserves exclusivement en or !

c) Les initiatives diplomatiques françaises
De Gaulle multiplie les gestes spectaculaires contreles deux hégémonies, surtout celle des USA puisque la France fait partie du bloc de l’ouest, ce qui irrite évidemment un peu plus les Etats-Unis…
-Refus à l’entrée de la GB dans le marché commun
A deux reprises, en 1963 et 1967, de Gaulle s’oppose à l’entrée de la GB dans la CEE, que non seulement elle avait boudé en 1958, mais qu’elle avait aussi cherché à torpiller de l’extérieur en étant...
tracking img