Hermaphrodisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5118 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’HERMAPHRODISME CHEZ L’HOMME

Introduction

L'hermaphrodisme désigne dans son terme généralisé, un phénomène biologique qui implique qu'un individu est né avec des morphologies mâles et des morphologies femelles et cela peut se manifester soit de façon alternative, soit de façon simultanée. L'hermaphrodisme peut se retrouver dans différentes catégories comme les humains, les animaux, lesvégétaux, les insectes, etc...
Dans l'espèce humaine le terme hermaphrodisme (vrai ou pseudo) est parfois employé pour désigner l'intersexuation ou intersexualité. Selon l'Organisation Internationale des Intersexué-e-s le terme hermaphrodisme pour des humains est d'un usage ancien. Le corps médical continue d'utiliser ce terme. Il considère que c'est une maladie congénitale malgré l'absence deproblèmes de santé associés et malgré un potentiel érotique comparable à celui d'un mâle ou d'une femelle.
Les personnes atteintes de cette condition très rare peuvent rencontrer des difficultés d’intégration… Pourtant au fond qu’est ce vraiment un hermaphrodite ? Un être humain avec un cerveau constitué quelque peu différemment.
L’hermaphrodisme peut-il être considéré comme un handicap dans la société?
Pour répondre à cette question, nous allons tout d’abord voir comment apparait l’hermaphrodisme chez l’humain, avant de nous intéresser aux lois relatives au choix auquel sont confrontées les personnes concernées; puis nous nous focaliserons sur les principales opérations chirurgicales qui permettent de palier cette anomalie. Enfin, nous étudierons l'intégration des personnes intersexuées dansla société d'hier et d'aujourd'hui.

I. Qu’est ce qu’un hermaphrodite au sens biologique
Dès la fécondation, le sexe génétique est déterminé par les chromosomes sexuels mais l’acquisition d’un phénotype sexuel différencié, c’est à dire l’ensemble des caractères sexuels observables, est progressive. Quatre étapes permettent la mise en place des structures et de la fonctionnalité desappareils génitaux mâles et femelle. Trois d’entre elles ont lieu durant la vie fœtale, la quatrième étant celle de la puberté.
a) Dans le cas général
Jusqu'à 5 à 6 semaines de grossesse, les organes génitaux mâles et femelles sont identiques. C'est le "bain hormonale" dans lequel se trouve le fœtus qui permettra à ces organes génitaux de prendre leurs formes sexuées. Dans la plupart des cas, les fœtusayant des chromosomes sexuels XX deviennent des êtres féminins, et les fœtus ayant des chromosomes XY deviennent des êtres masculins. Dans les cas d'intersexualité, les choses se passent différemment :
- Les fœtus XX recevant "trop" de testostérone durant la grossesse deviennent des petits garçons (apparence masculine et organes génitaux masculins). Ces personnes sont donc des hommes decaryotype XX. (Selon le même schéma "inversé", il existe également des femmes de caryotype XY).
- Sans hormone hydrotestosterone, les enfants XY ont, à la naissance, un aspect de petite fille... mais avec le temps une verge pousse (la sensation d'être homme apparait généralement vers 9-10 ans). Actuellement, le mécanisme d'assignation des sexes est mal connu. Un fœtus XY peut très bien s'avérer être unefille (mais la plupart du temps, ce n'est pas le cas).
- Plus complexe, certains intersexués possèdent à la fois des cellules XX et des cellules XY.
- L'hermaphrodisme est un cas d'intersexualité.
- les cas d'intersexualité sont multiples... Physiquement parlant, la même diversité des cas existent : Certains possèdent un clitoris hypertrophié (qui n'est pas différenciable d'un pénis), d'autrespossèdent un pénis hypotrophié (qui n'est pas différenciable d'un clitoris), d'autres encore possèdent deux clitoris et deux vagins, d'autres ont deux pénis, d'autres possèdent un pénis, un clitoris et un vagin (hermaphrodites)... etc...
Si à un stade embryonnaire précoce l'évolution vers le phénotype masculin ou féminin se fait de manière incomplète, il en résulte un «état intersexué» ou...
tracking img