Heureux qui comme ulysse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6100 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
IntroductionLe sonnetLa forme fixe du sonnet, et son histoire humanisteIl faut d’abord rappeler l’origine du sonnet. Le sonnet est une forme fixe née en Italie au tout début de la Renaissance, c’est-à-dire à la fin du XVème siècle (notamment par Pétrarque). Cette forme est composée de deux quatrains et deux tercets. D’autres règles régissent le sonnet. Il doit être écrit en alexandrins. Les rimesdes quatrains doivent être les mêmes, et celles des tercets aussi. De plus, à l’origine, si les rimes des quatrains sont embrassées, celles des tercets doivent être croisées et si celles des quatrains sont croisées (ababa), celles des tercets doivent être embrassées. Plusieurs structures sont possibles autour de ces 14 vers du sonnet. C’est en effet une forme très brève, qui est travaillée avecbeaucoup de rigueur, comme une pierre précieuse finement ciselée. Deux structures majeures existent : - Souvent, les deux quatrains s’opposent aux deux tercets, et le vers 8 sert de pivot - Soit, les 13 premiers vers s’opposent au 14ème et dernier, qui sert alors de chute.
Du Bellay et la forme du sonnetPourquoi Du Bellay écrit-il un sonnet ? L’ensemble des poèmes du recueil des Regretssont dessonnets. Pour plusieurs raisons. D’abord parce que la contrainte de la forme fixe, et très brève, est un jeu et un défi pour le poète, qui doit parvenir à de très fines variations d’un poème à l’autre. Mais aussi parce que c’est une forme héritée de l’Italie. Or Du Bellay est un poète de la Pléiade, et il veut donner à la littérature française ses lettres de noblesse : montrer que la littératurefrançaise peut rivaliser et même dépasser la littérature antique (grecque et romaine), et donc la littérature italienne, qui a succédé à Rome. Il y a donc toute une réflexion humaniste dans le choix de la forme du sonnet.
L’humanismeDu Bellay, un poète humanisteDu Bellay est un poète humaniste. Il a reçu une éducation humaniste au collège de Coqueret où il a été l’élève du poète Dorat en mêmetemps que Ronsard, qui est un de ses amis de jeunesse. Sous l’impulsion de leur maître, les jeunes poètes du collège Coqueret découvrent et approfondissent la poésie antique sous toutes ses formes. Plus tard, ces jeunes poètes humanistes vont créer le groupe de la Pléiade, dont Du Bellay va rédiger le manifeste, qu’il intitule Défense et illustration de la langue française.
Du Bellay à RomeCe désirde rivaliser avec Rome se voit d’ailleurs dans le thème même du poème. En effet, Du Bellay écrit ce poème alors qu’il est à Rome. Il est d’une famille très noble, mais d’une branche pauvre de sa famille. Il suit donc son oncle, le cardinal Du Bellay à Rome. Le cardinal Du Bellay est en effet un ambassadeur du roi François Ier auprès du pape. Le poète Joachim Du Bellay lui sert de secrétaire. Ilpart donc à Rome entre 1555 et 1558. Parallèlement à ces activités, il écrit ses poèmes. Mais il est loin de la France et des autres poètes de la Pléiade, comme Ronsard. On trouve d’ailleurs dans les Regrets de nombreuses allusions à Ronsard : Ronsard dans les Regrets de Du Bellay : l’éloge paradoxal. De plus Du Bellay regrette de ne pas trouver à Rome la Rome idéale qu’il a rêvée pendant sesétudes.
I. Un poème de l’exil : le regret du pays natal1. Le poète voyageur : dimension autobiographique du poèmeLe voyage d’Ulysse : un leitmotiv des RegretsCe sonnet s’ouvre sur deux vers qui présentent deux grands voyageurs de la mythologie grecque : Ulysse et Jason (celui qui a conquis la toison d’or). Ulysse est le héros de l’Odyssée d’Homère, tandis que Jason a participé à l’expédition desArgonautes, partis à la conquête de la toison d’or.
La comparaison avec Ulysse est très fréquente dans les Regrets de Du Bellay : Ulysse dans les Regrets de Du Bellay. C’est presque une forme de refrain ou de leitmotiv dans l’œuvre. C’est important parce que Du Bellay se sert de la symbolique de l’Odyssée pour décrire son voyage de plusieurs années à Rome. Il va ainsi décrire les pièges qu’il a...
tracking img