Histoire jamaique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3407 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Préhistoire et découverte de la Jamaïque [modifier]
Le peuple taino s'est établi en Jamaïque vers l'an 1000 avant notre ère sur un territoire qu'il a appelé Xamayca, « la terre du bois et de l'eau ». Après l'arrivée de Christophe Colomb, en 1494, l'Espagne revendique la propriété de l'île et, dès 1509, l'occupe et lui donne le nom de Santiago (Saint-Jacques). Les Arawaks seront décimés par lamaladie, l'esclavage et la guerre. Certains ne trouvaient une issue à leur condition servile que dans le suicide. C'est en 1517 que l'Espagne achemine en Jamaïque les premières soutes d'esclaves africains.
Un prêtre espagnol, Bartolomé de Las Casas, œuvre à la protection du peuple taino. C'est lui aussi qui suggère, ce qu'il devait regretter par la suite, d'avoir recours à des esclaves africains.Il écrit plusieurs livres dans lesquels il dénonce avec véhémence le mauvais traitement que les conquistadores infligent aux Indigènes. Il préconise que les Espagnols convertissent les Tainos au christianisme.
La domination espagnole jusqu'en 1655 [modifier]
On connaît peu de chose de la période d'occupation espagnole de l'île, du fait de l'absence d'archives. Le premier foyer de peuplement étaitsitué à La « Sevilla la Nueva » (appelé aujourd'hui juste Seville, localité à l'ouest de Saint Ann's Bay sur la côte nord), où Colomb avait été isolé pendant un certain temps. La Sevilla Nueva était facile à défendre, proche du site taino, mais également situé près d'un marécage, ce qui augmentait le risque d'épidémies.
Les colons migrèrent par la suite à « Santiago de la Vega » (aujourd'huiSpanish Town), et en firent la capitale. Dans les années 1640, de nombreux colons furent attirés en Jamaïque, réputée alors pour sa très grande beauté. On sait également que des pirates désertèrent leurs bandes et s'installèrent dans l'île. Durant cent ans, entre 1555 et 1655, la Jamaïque fut sujette à de nombreuses attaques de pirates, la dernière laissant l'île aux mains du Royaume d'Angleterre.Les Anglais furent eux aussi confrontés aux incursions de pirates après leur installation dans l'île.
La Catholic Encyclopedia de 1907 souligne qu' « un regard sur la période d'occupation espagnole nous donne une bien piètre image de l'administration coloniale espagnole de l'époque, qui fut accusée d'avoir causé, par son attitude vis-à-vis des indigènes, l'extermination presque complète de ceux-ci.Cette grave accusation, si elle se révélait exacte, ne pourrait être absoute sous le prétexte que de telles conduites étaient courantes à cette époque, et qu'elles continuèrent d'être perpétrées pendant des années, de façon parfois plus résolue, par d'autres nations ». Ces allégations sont confirmées par l'histoire très détaillée de la Jamaïque espagnole que l'on doit à Francisco Morales Padrón.Un repaire de pirates et boucaniers après l'arrivée d'Oliver Cromwell [modifier]
En mai 1655, les forces britanniques, lors d'une expédition menée conjointement par l'amiral William Penn (père du fondateur de la Pennsylvanie) et le général Robert Venables, s'emparèrent de l'île, encore peu peuplée, après avoir échoué à prendre Saint-Domingue. Les espagnols s'enfuient après avoir libéré leursesclaves, qui se dispersent dans la jungle, où ils créent des dizaines de villages secrets, qui pendant un siècle serviront de base arrière et de refuge aux nombreuses révoltes d'esclaves marrons que connaîtra la Jamaïque.
En 1657, l'amiral Robert Blake vainquit la flotte espagnole des Indes Occidentales et la même année, le gouverneur de la Jamaïque invita les boucaniers à s'établir à Port Royalafin de dissuader les Espagnols d'attaquer. En 1657 et 1658, ces derniers, venant de Cuba, échouèrent dans leurs tentatives de reconquête de la Jamaïque lors de la Bataille de Ocho Rio et de celle de Rio Nuevo.
Bien qu'une grande partie de la capitale espagnole, Villa ou Santiago de la Vega, ait brûlé pendant la conquête, les Britanniques s'y installèrent et la rebaptisèrent sous le nom de...
tracking img