Histoires des oracles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (940 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture du texte
Annonce de l'analyse linéaire
      Ce texte se compose de 3 parties qui s’enchaînent rigoureusement. Il est donc préférable de l’étudier de façon linéaire. Il se compose d’uneentrée en matière qui énonce une méthode scientifique l. 1 à 3. Un 2nd paragraphe l. 4 à 5 annonçant une méthode démonstrative. L’essentiel du texte est occupé par un récit anecdotique qui occupe leslignes 6 à 17. Le dernier paragraphe constitue un élargissement philosophique de la conclusion à tirer de l’anecdote.

Analyse linéaire :
1er paragraphe :
cherche à obtenir l’adhésion du lecteurdans la recherche du vrai : emploi 3 fois du " nous "
l’emploi du verbe a l’impératif " assurons nous "
le choix du futur Þ rapport d’une expérience
Fontenelle expose la méthode expérimentale deses priorités qui relève du bon sens et de la prudence
Fontenelle bon pédagogue, inscrit des objections à cette méthode " il est vrai …est bien lente "
Fontenelle montre adroitement que le pire dangerest le ridicule
- répète la même idée plusieurs fois Þ méthode fiable et qui évite le ridicule.
la précipitation et la volonté de faire vite fait paraître le ridicule
Fontenelle scientifique caril connaît la méthode et mondain car il explique aux nobles comment éviter le ridicule.
 
2nd paragraphe :
Fontenelle prend soin d’annoncer son anecdote qui a pour but d’authentifier celle ci et dedonner envie de la lire au lecteur.
carte de la vraisemblance : présente son anecdote comme historique "  si plaisamment " ; "  à la fin du siècle passé " ; " quelque savant d’Allemagne "." quelque " souligne que l’erreur est courante chez les hommes et que même les savant (ceux qui devraient faire le moins d’erreur) en font eux aussi.
 
3ème paragraphe :
A) la précision
écrit dans le butde parodier un écrit scientifique car Fontenelle parodie les scientifiques. Ce récit apparaît comme des faits rapportés : statut oral.
" en 1593, le bruit courut que, " souci de précision (parodie...
tracking img