Immobilier au maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (312 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le groupe reconnaît que certains chantiers sont en stand-by à cause de la crise mondiale. Le projet de Tinja à Tanger est le plus avancé. Saphira, la corniche de Rabat, n’esttoujours pas lancé.
Il est des rumeurs qui ont la peau dure : celles de retrait des groupes immobiliers émiratis du marché marocain à cause de la crise immobilière qui sévit dansplusieurs pays en fait partie.
Après Sama Dubaï qui est engagé dans Amwaj, la deuxième séquence du projet de la vallée de Bouregreg, c’est au tour d’un autre grand groupe émirati de faireface aux spéculations. Il s’agit d’Emaar Properties qui s’est lancé dans plusieurs projets immobiliers et touristiques au Maroc. Certains donnent le groupe dubaiote déjà partant duMaroc où il a lancé tout de même des projets colossaux pour un volume global de 56 milliards de dirhams. Mais c’est aller vite en besogne.
Emaar Properties Morocco, la filialemarocaine du groupe qui est installée à Rabat, balaie du revers de la main toute intention de quitter le Maroc. Pour donner plus de crédit à ses propos, le management de la filialemarocaine rappelle que la société est engagée sur plusieurs projets au Maroc dont le complexe résidentiel Tinja à Tanger. «D’ailleurs, nous comptons lancer incessamment la commercialisationde 250 logements dans le cadre de ce projet», explique un responsable. La société assure que les travaux de terrassement sont achevés et que la construction progresse rapidement àTinja. «Les canalisations et les infrastructures sont bien avancés, les villas et maisons de ville seront livrées comme prévu cette année», est-il indiqué. Rappelons que ce projet,qui se situe à une vingtaine de kilomètres de la ville de Tanger, s’étend sur une superficie de 300 hectares et comprend un ensemble de 2 500 maisons situées autour d’une baie.
tracking img