Influence de la musique sur l'homme

L’influence de la musique sur le corps humain

Introduction

Tout d’abord nous tenons à vous dire que la recherche sur l’influence de la musique sur l’homme est toute jeune, le peu de scientifiques qui s’y sont intéressés ont seulement commencé il y a 10 ans et ils sont au nombres d’à peine 20.

Nous connaissons tous la musique et l’écoutons chaque jour, que ça doit à la radio, dans uncentre commercial, ou encore votre chanson favorite sur votre mp3. Mais peu de gens se posent la question de pourquoi ? Pourquoi aimons nous la musique, pourquoi celle-ci peut nous réconfortez, nous motivez ou encore nous transmettre des émotions ?

Musique

Notre premier contact avec la musique, ou les bruits apparait aux alentours de la 17 ou 19ème semaine de grossesse de la mère. Nous entendonsdès lors les battements de coeur, ou la respiration de la mère. Plus tard nous allons rencontrer beaucoup plus de contacts qui peuvent devenir très intéressant chez le nouveau né, ce que nous dévelloperons plus tard.

La musique date de la période glaciaire (40.000 ans), à cette époque les instruments étaient taillés dans des oeufs d’oiseau, ou des défenses de mammouth. Les seuls instrumentsretrouvés sont des petites flûtes comportant 4 trous. Elles servaient à rassembler les hommes dans des cavernes autour d’un feu et accompagé de chants.

Depuis, la musique n’a jamais cessé d’évoluer et de changer mais reste un art et est là pour plaire aux hommes quelque soit l’endroit d’où ils viennent.

L’oreille

Transmission et interprétation des sons :
 
Le bruit est provoqué par desmicros vibrations aériennes. L’oreille externe et moyenne ont pour rôle de transmettre ces vibrations jusqu’à l’oreille interne sans les altérer.
 
L’oreille externe :
 
Elle est composée du pavillon et du conduit auditif externe, qui est un canal reliant le pavillon au tympan qui le ferme.
 
Les pavillons se trouvent des deux côtés de notre tête et, grâce à leur forme en coquille permettentde recueillir et conduire les ondes sonores vers le conduit auditif.
 
Le conduit auditif est un canal de 25 mm de long tapissé d’une armature de cartilage élastique qui lui permet de reprendre sa forme normale après une déformation, de tissus adipeux et de muscles. Il est recouvert de poils fins et dans sa moitié il comporte de petites glandes qui sécrètent le cérumen (glandes sudoriparesapocrines). La peau qui recouvre la partie interne est très fine, d’où l’importance de ces deux éléments pour empêcher le passage de corps étrangers.
 
Le conduit auditif externe dirige les sons vers son extrémité interne où le tympan les transmet aux osselets de l’oreille moyenne.
 
L’oreille moyenne : c’est une petite cavité, remplie d’air et couverte de peau.
 
Elle contient les trois pluspetits os de notre corps : le marteau qui transmet les vibrations de l’air à l’enclume, qui les répercute sur l’étrier qui est en contact avec l’oreille interne. Le rôle de ces trois osselets est d’amplifier et de focaliser les vibrations du tympan puis de les transmettre à l’oreille interne par la fenêtre ovale. Cette amplification est d’environ 20 à 30 décibels.
 
Lorsqu’un son dépasse 85décibels, les muscles de l’étrier et du marteau se contractent. Ils constituent donc une barrière aux sons et limitent leur intensité : c’est le réflexe strapédien. Mais il n’agit qu’après  40 ms et ne protège pas des bruits soudains. De plus, cette protection supprime au maximum 10 décibels et n’est que de très courte durée.
 
L’oreille interne : Les mouvements de l’étrier sont transmis à la cochlée viala fenêtre ovale et le vestibule.
 
La cochlée est un organe creux tapissé de cellules ciliées cellules sensorielles non renouvelables, elles sont disposées le long de la membrane basilaire qui vient partitionner la cochlée en deux chambres. L’ensemble des cellules ciliées et des membranes qui leur sont adjointes  constitue l’organe de Corti.
 
La membrane basilaire et les cellules ciliées...
tracking img