Japon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le management entre tradition et renouvellement 4éme édition
Omar Aktfouf - Gaëtan Morin
Deuxième partie ; Étude de quelques modèles globalement performants : Japon, Corée du sud, Allemagne, suède
Section 1 : le japon et la Corée du sud – le japon 55 pages
Chapitre 8
* La région du sud est asiatiques a connu des contrecoups les 10dernieres années (1998) sous forme de turbulencesmonétaires et financières dues à des causes exogènes (Attaques spéculatives extérieures) qui ne remettent pas en cause le modèle japonais. Au contraire ce dernier a montré une capacité de résistance et de relance hors du commun grâce aux infrastructures, à la qualité de la vie et de l’environnement, à la solidarité sociale et au degré de sophistication technologique des forces productives (puissanceindustrielle = ¼ OCDE)
* Miracle japonais alimentent les écrits qui essayent d’expliquer son taux soutenue de croissance et de productivité ainsi que sa puissance financière. (Yen référence monétaire à côté du dollar et de l’euro).
* Grande menace pour l’occident.
* Espace agricole réduit (Relief montagneux, 1/10 du territoire est mis en valeur par l’agriculture) mais exploitationintensive : 1km carré est cultivé par 154 agriculteurs (101 en inde, 16 en Italie et 1 pour les USA Stat 1991).
* Absence de ressources naturelles ou énergétiques : 99% de pétrole, 100% aluminium, 66%de bois….
* Génie de la productivité et de la qualité : (organiser production pour obtenir mieux du facteur travail).
* Amélioration constante de la productivité : rendements + qualité+créativité + innovation+ Déterminer s’il existe une façon plus intelligente de travailler tout.
* Jugé à tort comme concurrent déloyale car selon DMINIQUE NORA dans son écrit « l’étreinte du samouraï ou le défi japonais » le japon ne triche pas mais joue autrement, car le fait de travailler avec les institutions politiques du pays rend le marché certes plus inaccessible aux entreprises étrangères(barrières à l’entrée) mais leur échec est surtout dû à la vision court-termiste de ces entreprises qui n’ont pas pu se conformer aux exigences du marché japonais et aux normes de haute qualité exigées.
* -------------------------------------------------
Le japon ne fait pas qu’emprunter, il adapte et transforme aussi les idées qu’il emprunte.

A. Le management à la japonaise et le modèlenippon

* Quelques faits et chiffres
Chercher le PNB national (Japon - USA –Fr)
Chercher taux de croissance économique
1990 Période de crise éclatement de la bulle financière et immobilière de Tokyo
Reprise durant les derniers mois de 2003 grâce à l’accélération des investissements et des exportations + réformes de JUNCHIRO KOIZUMI. Malgré ça le japon était encore le premier créancier dela planète avec 1/3 des actifs des principales banques.
Taux d’activité de la MO sont accrus même si nbr d’heure ouvrées / an / travailleur a continué à diminuer nouvelle législative 1800h/an contre 2008/an durant 1991.
Population : 128 millions contre 250 millions en USA
Superficie : 377 000 km2 (77% sont des montagnes et 18% sont des villes) contre 9 363 000 pour les USA
Le DISACORN : « cesont les qualités de la population nippone, jointes à celles de l’organisation économique qui ont fait du japon une remarquable machine à produire des biens industriels et a conquérir les marches mondiaux » : ressources : capacités + sens collectif + discipline. (Voir taux d’accroissement de la productivité industrielle)
Grace au fait d’Acheter, copier des brevets : les japonais sont devenusmaitres dans l’art de la transformation, développement de produits et la création de la valeur ajoutée. (Il Ya 25 ans, les montres japonaises se vendaient au kilo) aujourd’hui, leur seuls concurrents en terme de fiabilité, qualité est l’Allemagne.
Industrie des nouvelles technologies : Conglomérats d’entreprises et tissu d’entreprises qui les soutiennent concentrent efforts sur les nouvelles...
tracking img