Je me montre mais c'est pour mieux me cacher

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3877 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation

Sujet : « Je me montre mais c’est pour mieux me cacher ». En vous appuyant sur des exemples précis, vous analyserez et discuterez cette réflexion de Michel Leiris sur l’écriture autobiographique.

D’après Jean-Jacques Rousseau ses Confessions présentent « le seul portrait d’homme peint exactement d’après nature et dans toute sa vérité. » Rousseau prétend alors être le seulautobiographe sincère. Il sous entend que les autres auteurs mentent, ne disent pas la vérité. Pourtant, toute personne usant de l’écriture autobiographique se présente comme sincère. Rousseau affirme-t-il cela par orgueil, pour se distinguer ? Peut-être, mais toujours est-il qu’il n’est pas le seul à sous entendre cela. En effet, Michel Leiris va même jusqu’à dire : « Je me montre mais c’est pourmieux me cacher ». Nous remarquons bien le système d’opposition : deux verbes antonymes renforcés par la conjonction « mais ». Nous pouvons alors partager la citation en deux parties. Tout d’abord, la plus évidente : « je me montre ». En effet, ceci est assez simple à comprendre. De cette façon, pour paraphraser Philippe Lejeune, l’autobiographie est le récit qu’une personne fait de sa vie eninsistant sur les éléments qui ont formé sa personnalité. De plus, étymologiquement, l’autobiographie renvoie à la vie d’un auteur qui en fait le récit. Il paraît donc logique que l’auteur « se montre » voire même indispensable. Nous pourrions même dire qu’il s’agit de l’essence même de l’autobiographie. L’écrivain doit se dévoiler, tout avouer au lecteur. Pour qu’une écriture soit dite autobiographiquel’auteur doit nécessairement parler de lui-même, se présenter, se mettre à nu. Toutefois, Leiris introduit un deuxième élément tout en contradiction. Il « se cache ». Nous constatons bien que ceci paraît illogique par rapport à ce que nous avons dit jusqu’à présent. Leiris remet en cause ici tout le principe de l’autobiographie. Peut-on « se cacher » dans une autobiographie ? Il introduit alors leproblème du degré de vérité, c’est-à-dire d’adéquation à ce que fut réellement la vie de l’auteur. Il faut toutefois distinguer vérité et sincérité. En effet, celui qui a le sentiment de dire vrai, qui se veut sincère ne décrit pas forcément la réalité, d’autant plus que c’est subjectif ; la réalité ne pourra donc être saisie que partiellement malgré une volonté de sincérité. Cependant, Leirissemble affirmer qu’il « se cache » volontairement. Une question s’impose alors : l’écrivain se dissimule-t-il toujours consciemment ? Un autre problème majeur apparaît : l’esthétique. En effet, la sincérité est elle-même remise en cause par l’art littéraire. La recherche esthétique ne transforme-t-elle pas cette volonté de sincérité ? Aussi, malgré les dissimulations, une vérité n’est-elle pasaccessible ? Si l’écriture a été qualifié d’autobiographique, n’y a-t-il donc pas donc pas une part de vérité sur l’auteur ? En effet, si l’auteur réussissait vraiment à « se montrer pour mieux se cacher », l’œuvre n’aurait certainement pas été qualifiée d’autobiographique mais de fictionnelle. Il serait alors intéressant de se demander : L'autobiographie, en tant qu'écriture du moi, ne déforme-t-elle pasnécessairement la réalité tout en révélant la vérité sur le moi de l'auteur? Nous verrons d’abord que l’auteur se sert du genre autobiographique pour dissimuler la vérité sur lui-même. Dans une deuxième partie nous montrerons qu’il y a des obstacles entre la vérité et l’écriture autobiographique qui échappent à la volonté de l’auteur. Enfin, nous démontrerons que ces obstacles peuvent en faitpermettre une meilleure connaissance de l’auteur : s’il n’y a pas vérité, la personnalité de l’auteur s’impose.

Ainsi, l’autobiographie se veut comme un genre sincère dans lequel l’auteur « se montre ». Il y expose donc la vérité. Cependant, l’autobiographe est-il réellement honnête avec le lecteur ? Ne se sert-il pas de l’écriture autobiographique pour dissimuler la vérité sur lui-même ?...
tracking img