Johannes vermeer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2384 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Johannes Vermeer, La jeune fille à la perle, analyse d’œuvre

Au XVIIe siècle l’art hollandais est très populaire en Europe. Beaucoup d’artistes servent la réputation de leur pays comme Rembrandt, Carel Fabritius, Pieter de Hooch ainsi que Vermeer. Ce peintre fut aidé de la prospérité de son lieu de production ainsi que de l’économie florissante de son pays. Sa créativité se développadonc librement pour en venir à de nombreuses œuvres captivantes, dont une, prise comme sujet d’analyse : La Jeune Fille à la perle (ou La Jeune Fille au turban). Ce portrait envoûtant est l’un des tableaux les plus connus du peintre, tellement son émotion surprend le spectateur.
Pourquoi cette toile est si énigmatique ? Qu'est-ce qui rend l’expression et la posture de la jeune fille intrigante ?Nous aborderons ces questions tous au long de ce travail. Quatre thèmes seront développés, en premier une brève présentation de Vermeer, en deuxième une présentation de l’œuvre comportant l’analyse de la toile, puis le cadre historique et esthétique en s’attardant sur les influences du peintre et pour finir le contexte de production.

a) Présentation de l’artiste
Johannes Vermeer estun peintre hollandais né à Delft le 31 octobre 1632. Son enfance reste un mystère, nous savons qu’il a vécu dans un milieu de petit commerçant. Son père exerça plusieurs métiers comme tisserand en soie, aubergiste et sur une courte période la profession de marchand de tableaux.

Vermeer se marie le 5 avril 1653 avec Catharina Bolnes, fille d’une riche famille catholique de Gouda. Puisquelques mois après il est admis comme maître - peintre dans la Guilde de saint Luc de Delft. Sa formation ainsi que son apprentissage pour rentrer dans le Guilde restent inconnues des historiens. D’après les registres Vermeer échelonna le paiement à la Guilde sur trois ans, cela montre que sa situation financière est critique.

En août 1663, le peintre reçoit la visite dans son atelier d’unnoble, Balthasar de Monconys, conseiller du roi de France. Celui-ci note dans son journal la rencontre avec le peintre, mais n’apprécie pas son art. Par contre, tout laisse à croire que Vermeer a atteint une certaine renommée en France. Sa réputation l’avantage pour vendre ses tableaux à un prix relativement élevé. De 1670 à 1671, il devient président de la Guilde de saint Luc.
Malheureusement, laguerre de 1672 entre la France et la Hollande fait chuté l’économie et cause l’endettement du peintre. Celui-ci ne connaîtra pas la fin de la guerre, car il meurt à Delft le 15 décembre 1675, âgé de 43 ans. Malgré sa courte carrière, Vermeer peigné lentement, il a produit des trentaines de toiles dont les plus connus son Vue de Delft (vers 1660-16661), L’Atelier ou L’Allégorie de la Peinture (vers1666-67) et La Jeune Fille à la perle (ou La Jeune Fille au turban) peinte vers 1665-1666 ect…
b) Présentation de l’œuvre
La Jeune Fille à la perle (ou La Jeune Fille au turban) peinte vers 1665-1666 est exposée au Mauritshuis de La Haye dans la collection des chefs-d'œuvre du siècle d’or. Sa hauteur est de 46,5 cm, larguer 40 cm et les matériaux utilisés sont la peinture à l’huile sur toile.La signature du peintre se trouve en haut à gauche : « IVMeer ». L’œuvre faisait partie de l’inventaire des biens de la famille de Vermeer en 1676, mais celle- ci fut vendue à l’imprimeur de Delf, Jacob Dissius. La toile était nommée dans la vente aux enchères à Amsterdam en 1696, 19 tableaux de Vermeer appartenaient à Jacob Dissius. Puis en 1881, l’œuvre fut achetée à La Haye pour quelquesflorins par Víctor de Stuers, conseiller de la culture. La signature du tableau est invisible, mais lors d’une restauration celle-ci apparut comme étant la signature de Vermeer. A la mort du collectionneur celui- ci la légua en héritage au Mauritshuis en 1902. La toile fut restaurée en 1994, car le vernis avait jauni avec le temps, le travail des restaurateurs rendis à l’œuvre ses couleurs vives dont...
tracking img