La 1° gm et les bouleversements de l'europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3960 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La 1e guerre mondiale et les bouleversements de l’Europe (14-18)



Tables des matières

I. L’engrenage vers la guerre 3
A. Des causes lointaines
1. L'expansion coloniale
2. Les divergences politiques et lq montée des nationalismes en Europe
B. Un événement déclencheur
C. Le "jeu" des alliances

II. Les populations vivent une guerre totale 9
A. Surle front
1. Les grandes phases militaires du conflit
2. Les soldats au front
B. À l’arrière
1. La mobilisation de la main d'œuvre
2. La mise en place d'une économie de guerre
3. La mobilisation des esprits

III. Bilan et conséquences de la grande guerre 10
A. Une guerre d'un nouveau genre
B. Une catastrophe démographiqueC. Un bilan économique très lourd: l'Europe est ruinée
D. Une guerre qui engendre des Révolutions: les Révolutions russes
1. Une révolution spontanée: la 1ère Révolution (février 1917)
2. Une révolution préparée: la 2ème Révolution (octobre 1917)

Conclusion: une paix manquée (1918-1919)
1. Le règlement du conflit
2. Le Traité deVersailles
3. Mais des certitudes tenaces

L’engrenage vers la guerre

À partir de la seconde moitié du XIXè siècle, les grandes puissances européennes étendent leur domination sur l’ensemble du monde. L’Europe monopolise alors les hommes, les richesses et les techniques. Sûre de la supériorité de sa culture, elle se lance avec bonne conscience dans les conquêtes coloniales, persuadéed’apporter la civilisation aux peuples qu’elle estime « inférieurs ».

La Première Guerre mondiale marque la fin de ces certitudes. Appauvrie, contestée par les peuples dominés qui ne peuvent que douter de ses valeurs, critiquée par les intellectuels qui dénoncent les méfaits de l’impérialisme, elle doit en même temps affronter le défi de nouvelles puissances qui affirment leursambitions : le Japon et les Etats-Unis.

Fresque de Georges Ducos de la Haille 1929-1930, représentant la France et les cinq continents.

A. Cause lointaine

1. L’expansion coloniale

Pendant la première moitié du XIXè siècle, les Européens n’ont pas manifesté de grand intérêt pour la colonisation, les économistes libéraux critiquant le coût et l’inutilité desconquêtes. Jusqu’aux années 1880, c’est surtout l’Angleterre qui affirme sa volonté d’expansion coloniale. En 1857, elle achève la conquête de l’Inde, s’installe à Singapour, s’établie en Nouvelle-Zélande, occupe Aden au Yémen, pénètre en Afrique du Sud et installe un dominion au Canada.
Caricature de Bismarck coupant des parts d’Afrique aux puissances Européennes lors dela conférence de Berlin
En France, l’expansion se fait sans grande conviction, comme en témoigne la conquête de l’Algérie amorcée en 1830. Décidé sans enthousiasme, l’envoie d’un corps expéditionnaire se heurte aux réticences de l’opinion. Entre 1830 et 1870, sous l’effet d’initiatives multiples, mais sans plans préconçus, la France pénètre au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Gabon et àMadagascar, annexe en 1853 la Nouvelle- Calédonie, établit sa souveraineté sur la Cochinchine et le Cambodge.

À partir des années 1880, la « chasse aux colonies » s’accélère, les dirigeants politiques des grandes puissances se convertissant les uns après les autres à l’idée coloniale. De novembre 1884 à février 1885, une conférence internationale a lieu à Berlin et vise à se partager les zonesd’influence en Afrique. C’est ainsi qu’en 1914, le partage du monde est quasiment achevé. La Grande-Bretagne dispose de l’Empire le plus vaste, avec 33 millions de km2 et 450 millions d’habitants avec des pays comme le Canada, Belize, la Guyane, la Sierra Leone, le Nigeria, l’Egypte, le Soudan, Le Kenya, l’Union Sud Africaine, l’Inde, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, etc. Puis vient la France...
tracking img