La barbarie n'est-elle qu'une affaire de point de vue?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (806 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La barbarie n’est-elle qu’une affaire de point de vue ?

Introduction :

Dans les Essais publié en 1580, Montaigne dénonçait un préjugé tenace, consistant à ignorer, voire à nierl’humanité des peuples d’Amérique, simplement parce que leur culture était différente de celle des Européens. Ce préjugé, que l’anthropologie moderne avec Claude Lévi-Strauss nommera ethnocentrisme,correspond à un aveuglement sur ses propres habitudes culturelles qui empêche l’acceptation de la différence. Du même coup, considérer comme barbares ces populations ne relève que d’un jugement de valeur,d’un point de vue totalement arbitraire, et la seule attitude cohérente est celle de la tolérance (un point de vue en vaut un autre…). Pourtant, faut-il s’interdire de juger des pratiques qui portentatteinte à la dignité humaine, sous prétexte que la barbarie n’existe que comme croyance erronée ? La réponse à cette question dépend des critères de jugement mis en œuvre. Sont-ils nécessairementsubjectifs ? Ou bien peut-on trouver des critères objectifs et universels ?

I) Les critères de jugement sont internes à la culture à laquelle on appartient et sont donc illégitimes.

- Qu’est cequ’un critère ? Un outil méthodologique permettant de trier, classer, hiérarchiser.
- Y’a-t-il un critère de la barbarie ? Dans la mesure où nos jugements sont conditionnés par notre culture, lescritères qui les déterminent le sont aussi. Exemple : y’a-t-il un critère pour juger de la religion des autres ? De leur organisation familiale ? Des structures de la parenté ? Evidemment non !Chacun aura tendance à juger les pratiques culturelles qu’il ne comprend pas comme étranges, parce qu’étrangères (voir la notion de xénophobie).
- La barbarie n’est donc qu’une croyance erronée. Onretrouve Lévi-Strauss : « le barbare, c’est celui qui croit à la barbarie ».

Transition : La bonne attitude semble donc être celle de la neutralité critériologique, gage de prudence et de...
tracking img