La criminologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7419 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Criminologie :

Chapitre 1 l’encadrement scientifique de la criminologie :

*définition :
• Mr SEELIG définit la criminologie comme « la science du crime ».
• Mr STEFANI et LEVASSEUR affirment que « les sciences criminologiques sont celles qui étudient le délinquant et la délinquance pour en rechercher les causes, la genèse, le processuset les conséquences ».
Entre les deux définitions, la définition assez souple et globale avancée par Mr Léauté qui considère la criminologie comme « l’étude scientifique du phénomène criminel ».
On se trouve affronté à une diversité de conceptions exprimant la divergence des écoles criminelles.

Conceptions larges =couvrent un grand nombre de disciplines :
1.positiviste : illustré parEnrico FERRI qui considère la criminologie comme la somme de toutes les sciences criminelles ; il englobe aussi le droit pénal estimé comme le chapitre juridique de la criminologie.
2.encyclopédique : adopté par l’école autrichienne. Exemple l’italien GRISSPIGNI propose une classification tripartite de la criminologie qui se présente dans l’ordre suivant :
* 1er groupe : composé des sciencesnormatives
*2nd : composé des sciences constatatives et explicatives (pénologie, étiologie criminelle…)
*3emme : composé des sciences auxiliaires (médecine légale, criminalistique…)
Conceptions étroites= adoptées par la doctrine française qui distingue le droit pénal de la criminologie, et la pénologie de la criminologie. Le criminologue français Jean PINATEL distingue 2 formes ou 2 types decriminologie :
1.la criminologie générale : c’est la science théoriques qui coordonnerait les diverses données recueillies sur les facteurs et les mécanismes de la délinquance.
2.la criminologie clinique : c’est une science pratique qui se veut une approche multidisciplinaire d’un cas individuel en vue du traitement et de la prévention.

• Les rapports de la criminologie avec les autresdisciplines de la science criminelle = il s’agit de relever la spécificité de ces disciplines ainsi les rapports qu’elles entrainent avec la criminologie.
** la criminalistique :
1. apparait comme une discipline auxiliaire de la procédure pénale au service de la justice criminelle. Cette discipline regroupe plusieurs branches telles que :*la médecine légale+*la police technique [collecter les indices etles transmettre à la police judiciaire] +*la police scientifique [graphométrie, graphologie, balistique] +*la psychologie judiciaire.
2.la criminalistique a un caractère technique puisqu’elle s’intéresse à : vérifier s’il s’agit d’un crime ou pas+identifier l’auteur+identifier la victime+aider la justice à la manifestation de la vérité de manière scientifique.
3.la criminalistique puise dans lacriminologie des données qui l’aident à perfectionner les méthodes d’identification et de recherche de délinquant.
4.la criminologie trouve dans la criminalistique des renseignements très précieux pour l’étude des crimes et des criminels.
PS :
Graphométrie=vérifier les écritures.
Graphologie=caractère d’une personne à partir de son écriture.
Balistique=science de balles, de projectile,position…
Médecine légale= acteur incontournable pour la manifestation de la vérité/ faire l’autopsie [analyse du cadavre]/empruntes génétiques/expertise toxicologique/elle utilise aussi la polygraphie [détecteur de mensonges aux USA].
**la pénologie :
C’est l’analyse de la peine, ses fonctions et ses buts ; c’est une somme d’évaluation du système répressif et de l’idiologie qui lui préside affind’apprécier la réaction sociale. Malgré la spécificité de la criminologie on ne manque pas de relever une certaine collaboration entre elle et la criminologie.
**la politique criminelle
=Revient à un criminaliste allemand ainsi c’est la politique que l’ETAT suit en matière de répression pénale.
Cette politique opère selon 2 manières, 2 formes :
1.pénalisation=au Maroc, il a y incrimination du...
tracking img