La culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La culture, négation de la nature
■ Le terme «culture» est ambigu: au sens ordinaire (et scolaire),
il désigne l’acquisition de connaissances portant sur les arts, la littérature,
la musique, etc.,ou les lieux où peuvent s’acquérir et se développer
de telles connaissances – musées, bibliothèques, salles de
cinéma ou de concert. C’est cette signification qui justifie par exemple
l’existenced’un Ministère de la Culture.
le mot«culture» a un sens beaucoup plus vaste: il englobe toutes les activités
humaines qui s’écartent des déterminismes simplement naturels.
Dans cette optique, la culture prend son essor dès que l’être
humain entreprend un acte qui ne lui est pas imposé par les lois naturelles,
qu’il s’agisse de l’aménagement initial de son habitat,du mode
de cuisson de sesaliments,de ses parures ou de ses manières de s’asseoir.
Pour distinguer le déterminisme à l’oeuvre dans la nature de
ce à quoi nous habitue la culture dont nous faisons partie,on oppose
les lois de la nature et les règles de la culture: les lois sont universelles,
les règles sont relatives à une culture (mais elles peuvent être
partagées par plusieurs). Il est cependant peu vraisemblablequ’une
telle notion de lois naturelles se manifeste dans la conscience
première de l’homme, qui perçoit plutôt, dans la nature, le déferlement
d’une violence ou la présence permanente d’un chaos incontrôlable,
contre laquelle les différents interdits mettent en place un
ordre: à la nature,d’abord synonyme de désordre latent et toujours
menaçant, s’oppose l’ordre de la culture.
■ Mais l’interditfait aussi courir à un groupe restreint le risque de ne
pouvoir se reproduire biologiquement: ainsi se formerait,chez l’homme
seul, la conscience de la mort, s’accompagnant de rituels variés
(enfouissement, exposition au soleil, momification ou pratiques
anthropophagiques qui, loin d’être des indices de « barbarie »
initiale, sont à considérer au contraire comme éminemment
culturelles) ayantpour objet de ne pas abandonner le cadavre à sa
décomposition naturelle. Il semble en effet que la mort d’un individu
soit d’abord apparue comme l’effet d’une violence encore naturelle,
dont il convient d’éviter la propagation en intégrant le cadavre dans
une démarche culturelle (c’est du moins l’interprétation qu’en donne
Georges Bataille dans L’Érotisme).Pour se reproduire, il est nécessairede trouver une épouse en dehors du groupe d’origine (principe
d’exogamie).La circulation des épouses constitue une forme fondamentale
de l’échange entre les sociétés – et s’accompagne d’échanges
de messages et d’échanges de biens (la dot, qui ne correspond nullement
à un simple «achat» de l’épouse,mais échange cette dernière contre
certaines richesses destinées,par un échange ultérieur, àéquilibrer
la «perte» d’une femme dans le groupe).
L’homme inachevé
■ Comparée aux espèces animales, l’espèce humaine paraît inachevée.
L’animal naît avec des instincts qui «programment» ses réponses
vitales. Il n’existe rien de tel chez l’homme (pas même l’instinct
«maternel»,qui varie socialement et historiquement): c’est parce qu’il
n’y a en lui pratiquement rien d’inné ou de «naturel»,que tout
devra être acquis, c’est-à-dire culturel, et venir des autres.
■ Cette absence de caractères innés (de nature ou d’«essence»)
limite,dans l’homme, l’hérédité au seul domaine biologique: tout le
reste est transmis par un héritage culturel. Le donné biologique est
lui-même transformé: tatouages, scarifications, déformations des
membres témoignent de l’appropriation du corps par laculture
(ainsi Claude Lévi-Strauss rapporte que, parce que son visage
n’était pas tatoué, on eut d’abord du mal à le considérer comme
«humain» dans une société amazonienne). Cette appropriation
détermine les usages du corps: manières de s’asseoir ou de courir,
façons de dormir, règles de la pudeur.
■ Le comportement, la dimension psychologique ou intellectuelle,
se forment en fonction du...
tracking img