La discrination racilale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5932 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le concept de discrimination sociale fait son apparition à la suite des luttes politiques pour l'égalité de droit entre les hommes qui aboutissent dans la plupart des pays occidentaux au début de la seconde moitié du XXe siècle à l'abolition progressive des différences légales de traitement (fin de la colonisation, de la ségrégation aux États-Unis, etc.). Dans un contexte où la société évoluedans le sens d'une généralisation des mécanismes de concurrence, certains groupes sociaux ne bénéficient pas objectivement des mêmes chances que les autres, malgré l'égalité de droit dont ils jouissent en principe. C'est le cas des minorités visibles, des femmes, des handicapés, des seniors, etc.
Pour rétablir un équilibre des chances, ces États engagent des politiques de lutte contre lesdiscriminations. Cette lutte emprunte plusieurs chemins. D'abord le droit : du point de vue du droit, la discrimination ne consiste pas à léser un groupe, mais un individu, en se fondant sur un critère illégitime. Il s'agit de protéger les individus en sanctionnant la discrimination. Il s'agit aussi de prévenir les discriminations par exemple en rendant anonymes les candidatures à des emplois. Ensuite, despolitiques de rééquilibrage, appelées « discrimination positive », qui visent à rééquilibrer les chances entre les groupes. Enfin, de manière plus générale, il existe des mesures économiques, sociales et culturelles.
Définition [modifier]
Sens général [modifier]
Le mot discrimination vient du latin discriminatio, qui signifie séparer.
Le concept de discrimination au sens le plus général deséparation n'a pas de connotation négative. Il se retrouve dans plusieurs domaines :
• au sens psychologique, la discrimination est l'action qui consiste à distinguer l'un de l'autre deux objets de pensée concrets[2]. Elle est impliquée dans une partie des cognitions (le verbe discriminer conserve ce sens de distinguer) ;
• en théorie économique, la discrimination désigne l'action d'un agent quimodule son offre (de travail, de bien) en fonction des caractéristiques connues ou supposées des autres agents. Le cas le plus courant est celui de la discrimination par les prix ;
• en mathématiques, le discriminant est une fonction des coefficients d'une équation qui permet de déterminer le nombre de racines de cette équation ;
• en statistique, l'analyse discriminante permet de prédire lacomposition d'un groupe à partir de critères exogènes (variables prédictives) ;
• en droit fiscal, la discrimination est une modulation du tarif de l'impôt selon différents paramètres[3] ;
• en télécommunications, la discrimination est une démodulation destinée à restituer un signal.
Sens courant [modifier]
Le mot discrimination s'est imposé dans le langage courant (et dans celui des sciencessociales) avec un sens plus restreint. Au sens courant, la discrimination est le fait de traiter de manière inégale et défavorable un ou plusieurs individus. De manière plus précise, il s'agit de distinguer un groupe social des autres en fonction de caractères extrinsèques (fortune, éducation, lieu d'habitation, etc.) ou intrinsèques (sexe, origine ethnique, etc.) afin de pouvoir lui appliquer untraitement spécifique, en général négatif.
Pour constituer une discrimination, le traitement réservé au groupe social discriminé doit être au minimum perçu comme inégal. Ainsi l'Ancien Régime ne peut pas être conçu comme un régime discriminatoire, puisque le cloisonnement en ordres y est considéré comme naturel : c'est un régime inégalitaire. La discrimination suppose donc un écart entre une égalitéformelle et une inégalité réelle. Elle ne se résume donc pas à la négation de l'égalité ou à l'absence de celle-ci. Discrimination et non-discrimination supposent que l'égalité soit préalablement constituée.
D'autre part, la discrimination suppose un traitement spécifique appliqué au groupe discriminé. Cela exclut a priori les théories, idéologies, et autres formes de pensée du champ de la...
tracking img