La libye

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
La Libye est un pays d’Afrique du Nord, officiellement nommée la Jamahiriya arabe libyenne, en forme longue la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste, en arabe. Etant ouvert sur la mer Méditerranée, elle partage ses frontières à l’Égypte à l’est, l’Algérie à l’ouest et la Tunisie au nord-ouest, le Soudan au sud-est, le Tchad et le Niger au sud. Elle s’étend sur 1759 540 kilomètres carrés, ce qui la place au quatrième rang africain et au dix-septième rang mondial en termes de superficie. Sa population est estimée entre 6 et 8 millions habitants. Elle se concentre sur les côtes, l’intérieur du pays étant désertique. Sa capitale, Tripoli, est également sa plus grande agglomération (1 682 000 habitants), devant Benghazi (1 180 000 habitants) et Misurata (400000 habitants).
Le nom de Libye proviendrait de la tribu des Libou, qui occupait la façade méditerranéenne durant le premier millénaire avant notre ère. Sous l’Empire romain, le terme finit par désigner l’ensemble de l’Afrique à l’Ouest du Nil. En 1911, les Italiens ont repris ce nom pour l’appliquer à la région tripolitaine, puis à l’ensemble du pays.
Les Libyens sont en majorité de culturearabe, et en presque totalité de confession musulmane sunnite. Le produit intérieur brut de la Libye est l’un des plus élevés d’Afrique. Son économie repose en grande partie sur l’exportation du pétrole. Elle est membre, entre autres, de la Ligue arabe, de l'Union du Maghreb arabe et de l’OPEP.

De plus, la Révolution tunisienne est une suite de manifestations insurrectionnelles en Tunisie endécembre 2010 et janvier 2011 ayant débuté après que Mohamed Bouazizi, vendeur de légumes ambulant de vingt-six ans, se fut immolé par le feu le 17 décembre 2010 devant le siège du gouvernorat de Sidi Bouzid. Ce suicide a entraîné une vague de colère chez les habitants de la région de Sidi Bouzid, pauvre et surtout agricole. La colère se propage à Kasserine et dans tout son gouvernorat, ainsi qu'àd'autres villes de l'Atlas, comme Jendouba, avant de toucher le Sud tunisien pour enfin gagner la capitale, Tunis.
Le président Zine el-Abidine Ben Ali, en fonction depuis 23 ans, intervient trois fois à la télévision, sur la chaîne publique Tunisie 7 ; lors de sa première intervention, le président menace les causeurs de troubles de terribles sanctions et accuse les médias étrangers. Lors des deuxdernières interventions télévisées, Ben Ali adopte un ton plus calme et promet du changement et notamment la liberté d'expression, un libre accès à l'Internet et de ne plus se représenter en 2014. Malgré cela, les manifestants réclament toujours son départ et le général s'enfuit vers l'Arabie saoudite le 14 janvier 2011, la France lui ayant refusé l'asile. La police et les milices du président déchuauront fait plus de 230 morts en moins d'un mois, s'attaquant à des manifestants non-armés.Dans les jours qui suivirent le départ de Ben Ali, les milices répandent la terreur sur la capitale en tirant sur la foule depuis des bâtiments, dans l'espoir de semer le chaos et de voir le général revenir au pouvoir. Un gouvernement d'union nationale est créé le 17 janvier 2011 et le culte de lapersonnalité de Ben Ali se termine par le retrait de ses affiches de parfois plus de 30 mètres, du renommage des lieux faisant référence à sa prise du pouvoir (7 novembre 1987), comme la chaîne Tunisie 7 qui désormais s'appelle Télévision Tunisienne 1. C'est la fin du culte du chiffre 7. Un mandat d'arrêt international est lancé par la nouvelle justice tunisienne contre le général Ben Ali et son épouseLeïla, cette dernière beaucoup plus haïe que son époux, en raison de ses nombreux pillages sur le peuple. L'ancien parti gouvernemental est suspendu le 6 février.Le 12 février, on annonce que des milliers de Tunisiens fuient la Tunisie vers l'île de Lampedusa et l'Union européenne. L'état d'urgence humanitaire est décrété en Italie. Le 27 février, après de nouvelles manifestations violentes, le...
tracking img