La peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (518 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Religion catholique – 2éme degré
La peine de mort

La peine de mort, ne date pas d’aujourd’hui, depuis l’antiquité (début de l’écriture) la peine de mort est appliquée. Il faut attendre le XIXsiècle pour voire apparaitre une remise en question de la peine de mort. Elle est encore inscrite dans les textes juridiques dans plus d’une centaine de pays. Aujourd’hui la grande majorité des pays ontabolit la peine de mort, seulement huit des dix pays ayant la plus grosse population l’applique toujours. C’est aussi l’une des formes de violence qui est prévue par la loi
Du coté religieux, l’églisecatholique n’a prit position que récemment, avec le pape jean Paul II qui a écrit que la peine de mort n'était justifiée que «lorsque la défense de la société ne peut être possible autrement».Aujourd’hui l’Eglise catholique demande l’abolition de la peine de mort. Chez les bouddhistes et pour le judaïsme la peine de mort à été aussi abolie.
Il y a les pour et les contre, les pours avancentplusieurs arguments. Un prisonnier coute cher, ils disent que la vie d’un meurtrier ne vaut pas le cout de son entretient, ne vaut pas la peine d’être entretenue, ils disent que la peine de mort sauve desvies, ils expliquent qu’en laissant la vie sauve à un meurtrier c’est comme encourager le crime, comme pousser à l’homicide.ils expliquent qu’en leur laissant la vie sauve on court le risque de voirecet homme sortir de prison, que ce soit par un moyen judiciaire, ou encore de bien différentes façons. Ils expliquent que c’est hommes risquent à nouveau d’ôter la vie d’une personne innocente deplus, une personne innocente qui ne souhaite qu’une chose c’est vivre. Ils disent que la peine de mort est le meilleur choix, il vaut mieux la mort d’un suspect, et sauver des vies plutôt que la mort denouvelles victimes qui n’auront pas eu la chance de passer devant un tribunal.une personne qui tue n’est plus concernée par les droits de l’homme et n’a donc plus à être traité comme être humain....
tracking img